Santé

Deuxième hôpital flambant neuf

L’hôpital privé Robert Schuman ouvrira ses portes le 4 mars prochain. Implanté sur les communes de Vantoux et Nouilly, à l’Est de Metz, il est en fait le regroupement de services des hôpitaux Belle- Isle, Sainte-Blandine et Saint- André sur un seul et même site. Le nouvel établissement, après celui de Mercy ouvert en automne […]


» Publié dans le numéro par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’hôpital privé Robert Schuman ouvrira ses portes le 4 mars prochain. Implanté sur les communes de Vantoux et Nouilly, à l’Est de Metz, il est en fait le regroupement de services des hôpitaux Belle- Isle, Sainte-Blandine et Saint- André sur un seul et même site. Le nouvel établissement, après celui de Mercy ouvert en automne dernier, compte bien se démarquer, notamment par son architecture, et bien entendu par la qualité de ses soins.

Etudiants

Aides du département

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil général de la Moselle, portant sur le vote du budget primitif, l’assemblée a inscrit un crédit de 10 000 € pour l’année 2013 afin de venir en aide aux étudiants. Ce montant de 10 000 € sera utilisé pour distribuer des prêts d’honneur d’un montant unitaire de 762,25 € (l’équivalent des droits d’inscription dans certaines universités) remboursable dans un délai de cinq ans après la fin des études. Les critères d’admissibilité sont les suivants : toutes études supérieures quelles qu’elles soient, publiques ou privées, à condition que l’établissement soit agréé par les Ministères de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ou du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social (milieu médical et paramédical) ; le montant de l’impôt sur le revenu de l’étudiant ou de ses parents ne doit pas excéder 457, 35 € avant toute réduction d’impôt. La dernière condition est que les parents ou l’étudiant s’acquittent de l’une des trois taxes directes locales (taxe d’habitation, taxe foncière sur les propriétés bâties ou non bâties) en Moselle.

Economie sociale

Récompenser les initiatives

La Fondation Crédit Coopératif soutient les actions exemplaires et originales mises en place dans les régions par les acteurs de l’économie sociale (associations, entreprises coopératives, mutuelles…). À ce titre, elle organise chaque année les «Prix et Trophée de l’Initiative en économie sociale». Parce que l’économie sociale est multiple, les initiatives primées s’appliquent à des domaines variés : insertion, emploi, handicap, éducation, culture, développement durable… 2013 marque les 120 ans du Crédit Coopératif, «120 ans d’histoires, 120 ans d’innovation». En écho à cet événement, le concours mettra cette année à l’honneur les démarches novatrices. Un Trophée «spécial 120 ans» sera remis à une innovation sociale. Les candidats concourent d’abord pour un prix régional, attribué par le Comité de région où siègent les organisations d’économie sociale sociétaires du Groupe Crédit Coopératif. Les prix régionaux 2013 seront remis lors des Assemblées Générales Régionales du Crédit Coopératif au printemps. Les initiatives primées concourent ensuite au niveau national. Les lauréats des Prix et Trophées nationaux seront distingués à l’occasion de la 33ème Rencontre Nationale du Crédit Coopératif le 10 octobre.

Conseil régional

Réponse à Pierre Lang

Dans un article de presse du 17 février 2013, Pierre Lang accuse le Conseil régional de Lorraine sur son soi-disant manque d’implication en matière de développement économique en Moselle-Est. «Ses propos sont faux donc injustes. À titre d’exemple, le Conseil régional soutient à hauteur de 16 234 724 €, depuis 2010, plus de 80 projets économiques sur la circonscription de Forbach, que ce soit dans la création, reprise, transmission d’entreprises, dans l’agriculture et l’agro-industrie ou encore le tourisme et a accompagné le développement des entreprises par de nombreuses actions de formation. À cela s’ajoute des millions d’euros engagés dans le cadre de la politique territoriale, afin de soutenir toutes sortes de projets contribuant à l’attractivité et au développement économique du territoire et de la Moselle- Est. À titre d’exemple on peut citer la réhabilitation du musée de la mine de Petite-Rosselle sur le site du carreau de Wendel, emblème de l’activité charbonnière. Dire que le Conseil régional est inerte en Moselle-Est, c’est clairement ignorer son action et c’est surtout ignorer les projets de son territoire, notamment le dernier qui porte sur l’exploitation du gaz de charbon.»