Renaissance 2013

La ville révélée

2013 sera placée sous le signe de la Renaissance à Nancy et marquée par une série d’événements culturels tout au long de l’année. Le premier d’entre eux a été lancé le 31 janvier dernier sous la forme d’une exposition exceptionnelle. «La ville révélée autour de la Ville Neuve de Charles III». On connaissait Nancy XVIIIe, Nancy Arts Nouveaux, faisant place à Nancy Renaissance, période à laquelle la cité ducale s’est radicalement transformée, passant de petite cité médiévale à une capitale européenne en l’espace de quelques décennies. Une invitation à un voyage dans le temps, sous les ors du Palais du Gouvernement valable jusqu’au 31 Août.


» Publié dans le numéro 1576 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le 31 janvier dernier André Rossinot, maire de Nancy, a lancé l’événement Renaissance 2013 avec l’inauguration de l’exposition «La ville révélée autour de la Ville Neuve de Charles III».

Le 31 janvier dernier André Rossinot, maire de Nancy, a lancé l’événement Renaissance 2013 avec l’inauguration de l’exposition «La ville révélée autour de la Ville Neuve de Charles III».

Renaissance de 2013 c’est parti ! Et c’est sous les voûtes de la chapelle des Cordeliers, lieu symbolique s’il est, qu’André Rossinot a donné le coup d’envoi de l’exposition «La ville révélée autour de la Ville Neuve de Charles III» qui se tiendra au Palais du Gouvernement jusqu’au 31 Août. «Lorsque l’on parle de Nancy on pense immédiatement à l’art Nouveau ou au XVIIIe siècle. Or la Renaissance qu’on connaît mal à Nancy est en fait l’identité la plus forte de la ville, sans cette période féconde, Stanislas n’aurait rien pu bâtir. Il termine en fait la Renaissance en s’appuyant, notamment sur la Place de la Carrière», explique Alain Barbillon, chargé de mission et co-commissaire de l’exposition. Une exposition qui s’attache à montrer les évolutions successives de la Cité, avec la création de la ville Neuve, grand dessein de Charles III et l’évolution en parallèle de la ville médiévale.

Nancy inédit

Clou de l’exposition une maquette des deux villes de Nancy, la médiévale et la Ville Neuve.

Clou de l’exposition une maquette des deux villes de Nancy, la médiévale et la Ville Neuve.

De cartes en maquettes historiques, c’est la ville qui se dessine sous nos yeux, celle d’avant la Place Stanislas, la ville fortifiée. Cette «Ville Neuve» de 1588, dont Louis XIII disait «qu’elle était l’une des plus belles villes fortifiées d’Europe». Comme le souligne Alain Barbillon, «Nancy est dès 1588 le laboratoire d’un projet de ville moderne, construit de toutes pièces à côté de la ville médiévale», souligne Alain Barbillon. Clou de l’exposition, une maquette en bois de tilleul, fruit de 4 500 heures de travail, qui permet d’embrasser d’un regard la ville Renaissance. «Nous souhaitons vous montrer Nancy telle que vous ne l’aviez jamais vu, vous révéler l’essence de la ville et de son histoire», souligne René Elter, archéologue et commissaire scientifique de l’exposition. Pari réussi puisque grâce à une animation 3D qui reconstitue les deux Nancy en 1588, celle-ci permet au visiteur de découvrir une ville inédite. Courant février, les visiteurs sont invités à poursuivre leurs découvertes à travers la ville le long de parcours jalonnés de pupitres explicatifs sur les lieux majeurs de cette époque et de plaques de sols reproduisant la ville en 1611. Une vingtaine d’étapes réparties à travers la ville et l’agglomération. Et sur la Place Stanislas, une borne interactive permet de reconstituer «in situ», grandeur nature et à partir de relevés archéologiques très précis, le paysage et les fortifications de la ville au début du XVIIe siècle, par une expérience de réalité augmentée. Une ville cachée enfin révélée à ses habitants!
Pour plus d’infos : www.renaissancenancy2013.com