Industrie

L’EEIGM partenaire des PME

Le 11 février dernier l’EEIGM avait ouvert ses portes pour une rétrospective des activités de transfert menée par sa Halle de Technologie dans le domaine des traitements thermiques et de l’assemblage par brasage. Un bilan positif, après six années de fonctionnement, salué tant par les partenaires institutionnels que par les industriels et qui préfigure un développement plus poussé du transfert de technologie des matériaux. Un atout indéniable pour la Lorraine.


» Publié dans le numéro 1580 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le 11 février dernier l’Ecole européenne d’ingénieurs en génie des matériaux a fait le bilan de sa Halle de Technologie en compagnie de ses partenaires institutionnels et ses clients de l’industrie.

Le 11 février dernier l’Ecole européenne d’ingénieurs en génie des matériaux a fait le bilan de sa Halle de Technologie en compagnie de ses partenaires institutionnels et ses clients de l’industrie.

Après six années de fonctionnement l’heure était au bilan à l’Ecole européenne d’ingénieurs en génie des matériaux de Nancy, le 11 février dernier pour sa Halle de Technologie dans le domaine des traitements thermiques et de l’assemblage par brasage. La preuve concrète d’un partenariat fort entre l’école et les entreprises de la région, venues apporter leurs témoignages. Le brasage, une technique d’assemblage de métaux, qui ne nécessite pas de les fondre, permet d’assembler des matériaux dissemblables et offre autant de résistance que la soudure.

Les matériaux atouts de la Lorraine

Depuis 2007, une centaine d’entreprises ont fait appel au savoir-faire de Thierry Mazet, le responsable de Halle de Technologie et de son équipe, «nos clients régionaux ou nationaux sont issus des secteurs privés et publics et dans des domaines d’activité tels que : l’aéronautique, l’énergie, les transports. Notre rôle est de rendre le développement technologique accessible.» Et après six années de fonctionnement, l’activité «brasage», initiée par le programme «Matbraz» et soutenue par les pouvoirs publics, permet à la Lorraine de se positionner comme l’un des acteurs incontournables dans ce domaine. L’occasion pour Brigitte Jamar, la directrice de l’établissement de rappeler que l’EEIGM à «la volonté depuis sa création de développer un partenariat fort avec les entreprises, que ce soit dans le domaine de la formation comme dans celui de la recherche et du transfert.» Une action saluée par Mireille Gazin du Grand Nancy «bien que le Grand Nancy n’ait pas de compétences obligatoires sur l’université, il est dans notre intérêt de nous impliquer dans l’appui à la vie étudiante. Nous sommes admiratifs du travail accompli et fiers également de l’importance donnée aux matériaux.» Un avis partagé par Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, «il faut faire émerger notre position au niveau national, il y a trois grands pôles en France, Nantes avec IRT pour la santé, Grenoble pour les nano-matériaux et la Lorraine pour les matériaux sur thème de l’énergie.» L’Université, l’Entreprise et les politiques en sont convaincus, le salut économique de la Lorraine passe par les matériaux, encore faut-il gagner en visibilité. Ce sera chose faite en 2014, avec la tenue de la 2ème édition du «World Material Perspectives».