«mes Ido»

Objets singuliers, idées plurielles

«mes Ido», pour idées et design pour objets singuliers ! Des idées, Virginie Letyrant, jeune chef d’entreprise, en a une belle en décidant de se lancer dans la création et la commercialisation d’objets simples, esthétiques mais surtout utiles ! Un arbre à vêtements, un bar à champagne ou encore un porte-parapluie. «mes Ido» revisite ces objets du quotidien avec un bonne dose d’ingéniosité et des matériaux de qualité.


» Publié dans le numéro 1582 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Du design, de l’insolite et du 100 % France ! C’est ce que propose Virginie Letyrant avec «mes Ido», son entreprise de création d’objets «esthétiques, fonctionnels et novateurs.» Une petite entreprise, en SARL, depuis octobre dernier, qui petit à petit a gagné en notoriété et séduit avec ses objets. Son catalogue compte déjà : un arbre à vêtements, un bar à champagne ou encore un porte-parapluie. Un mobilier au design novateur, en aluminium ou en bois, est 100 % made in France. Une idée qui a germé dans l’esprit de Virginie Letyrant et de son mari, Olivier, il y a deux ans, «nous sommes partis de notre propre besoin, trouver des produits pour l’aménagement de nos extérieurs. Et faute de trouver ce que nous cherchions, nous avons eu l’idée de créer des objets simples, esthétiques et fonctionnels. J’ai donc décidé de me lancer et de me reconvertir en chef d’entreprise.» Après vingt ans en tant que commerciale, Virginie Letyrant entame sa reconversion. Un début de parcours suivi par Alexis Lorraine, puis un passage en couveuse Pacelor et enfin la constitution de sa SARL en Octobre 2012. La petite entreprise de Virginie Letyrant trace son chemin dans le monde du design lentement mais sûrement.

De «A à Z»

Un travail d’équipe, Virginie et son mari ont les idées, et Nicolas Vicaire, un jeune designer les traduit en dessin. Conception, modélisation, design, fabrication et commercialisation sont entièrement lorrains. Définition du besoin, étude de marché, phase de création, brainstorming, dessin, modélisation, prototypage, phase de test, validation du schéma de fabrication, commercialisation, Virginie Letyrant prend part à toutes les étapes de conception. Un travail de longue haleine, qui demande patience et exigence. Résultats : des objets aux lignes épurées, des matériaux nobles, aluminium et une production en petite série et personnalisables. L’objectif est de «proposer des objets qui correspondent à un besoin réel, être dans la tendance du moment et avec des couleurs qui correspondent à l’identité de nos clients.» Les visiteurs du Salon Habitat Déco de Nancy ont pu découvrir, l’arbre à vêtements, un porte manteaux peu encombrant qui offre plus de quinze accroches. Ou encore le Bar nomade, «c’est un accessoire spécialement conçu pour accueillir votre seau à champagne, vos coupes ou verres à pied en toute stabilité. Ce système offre un gain de place dans une salle de restaurant ou dans un bar.» Le best-seller ? «Le porte-parapluie «4 saisons», qui permet d’égoutter vos parapluies sur un lit de végétation et comporte un bac pouvant accueillir un carré de mousse ou d’herbe, des cailloux décoratifs… au gré des saisons ou de vos envies. Il allie deux fonctions: l’utilité et le décoratif.» Un produit et une philosophie qui ont déjà séduit quelques grandes enseignes, telles que Mercedes, les boutiques Club Med ou en encore les Mutuelles Acoris. Les produits plaisent, le potentiel est là, reste à la petite entreprise à gagner en notoriété et à trouver des revendeurs, «nous avons déjà quelques points de revente, mais nous désirons nous étendre sur le territoire».