Grand Nancy

La place Thiers sur un plateau

21 millions d’euros pour quelque deux ans de travaux. Îlot incontournable du fameux quartier «Nancy Grand Coeur», la place Thiers commence sa mue sous les coups de pelle de chantier avant une livraison fin 2015. Métamorphose annoncée.


» Publié dans le numéro 1632 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Place Thiers continue sa mue en face de la gare. Livraison annoncée de ce nouveau plateau tout plat à la fin de l’année 2015.

La Place Thiers continue sa mue en face de la gare. Livraison annoncée de ce nouveau plateau tout plat à la fin de l’année 2015.

«Cela sera un humble vestibule de la place Stanislas», dixit Jean-Marie Duthilleul, l’architecte urbaniste en charge du projet «Nancy Grand Coeur» à l’occasion d’une visite de chantier de la place Thiers fin novembre. Fer de lance du programme de rénovation, plutôt de métamorphose urbaine, la place nancéienne commence sa mue. Fini les escaliers et «l’aspect engoncé à la sortie de la gare», place à un plateau tout plat. «On ne pouvait pas faire plus simple», assure l’architecte en chef. Simple, peut-être, mais hautement technique. La nouvelle place Thiers sera composée d’un parvis haut à ciel ouvert «piétonnisée et débarrassée de ses escaliers, trémies et voies de circulation automobile, accueillant des terrasses commerçantes et un espace pour les circulations douces, bordées de plantations».

Entrée de ville

Un parvis bas «dédié à l’automobile avec soixante douze places de stationnement de courte durée, un espace réservé à la dépose-minute, une station de taxis, d’autopartage, des stations de loueurs de voitures». Le tout additionné sur trois niveaux de 447 places de stationnement entièrement rénovées. Pas de modification annoncée pour l’accès au parvis : «les usagers accèderont à ce parvis comme on accéderait à la gare en descendant la rue Piroux depuis la rue Raymond Poincaré. Ils se retrouveront alors sous la place d’où ils pourront emprunter directement le passage souterrain pour piétons menant aux quais SNCF». Une véritable entrée de ville à la descente du TGV… dans quelques temps. Les travaux de démolition et de reconstruction de la dalle extérieure se poursuivent aujourd’hui en trois phases : côté Sud (rue Foch), côté Nord (Îlot Thiers) puis côté Est (rue Mazagran). Les travaux de restructuration des rues Piroux et Crampel s’engageront alors. Le tout pour une livraison annoncée à la fin de l’année 2015. Coût total de l’opération : 21 millions d’euros.