L’essentiel de Meuse et Vosges

Inauguration Épinal a son espace numérique Le numérique n’aura bientôt plus de secrets pour les entreprises spinaliennes. Lundi 24 février, la CCI des Vosges inaugure son «Espace numérique entreprises» au Centre d’Affaires d’Épinal. Conférences sur la 4G, le cloud computing ou le Big Data, découverte de la table tactile, du scancube ou encore du totem […]


» Publié dans le numéro 1643 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Inauguration
Épinal a son espace numérique

Le numérique n’aura bientôt plus de secrets pour les entreprises spinaliennes. Lundi 24 février, la CCI des Vosges inaugure son «Espace numérique entreprises» au Centre d’Affaires d’Épinal. Conférences sur la 4G, le cloud computing ou le Big Data, découverte de la table tactile, du scancube ou encore du totem interactif… L’ouverture de cet espace de vulgarisation numérique est la première pierre d’un projet plus ambitieux : créer à Épinal un pôle numérique lorrain, un projet que la CCI des Vosges veut inscrire dans le Pacte Lorraine pour obtenir les moyens de le concrétiser.

Concours
Les Négociales envahissent Épinal

Les éliminatoires de la grande finale francophone des Négociales se dérouleront les 26 et 27 mars 2014 au Centre des congrès d’Épinal. Association présente en France et en Belgique regroupant 15 000 étudiants et plus de 2 500 professionnels, les Négociales organisent chaque année un concours de mises en situation entre apprentis commerciaux (des étudiants de bac +2 à bac +5) et un jury de cinq professionnels sur un cas donné. Chaque candidat a dix minutes pour convaincre.

Foire
Les fameuses andouilles du Val d’Ajol…

Le week-end des 15 et 16 février se tenait la 49ème édition de la Foire aux andouilles du Val d’Ajol. Deux nouveaux membres ont prêté le serment des Taste-Andouilles et Gandoyaux : Martine Cornevaux, représentant la Manufacture Royale de Bains-les-Bains, et Jean-Claude Bissot, de Cour de Lunéville.

Salon
Agriculture : la Meuse à l’honneur

Le Conseil général de la Meuse accompagne les producteurs de la marque «Meuse et Merveilles» au Salon de l’agriculture sur un stand dédié au sein de l’espace régional. En plus de la journée de la Lorraine le 25 février, que la Meuse organise conjointement avec la Chambre Régionale d’Agriculture, deux animations sont organisées sur le stand Prestige Lorraine : une action sur le thème «Bien manger à la cantine» en partenariat avec Meuse Action Qualité le 27 février, et une action «Vacances à la ferme et Filière lait» en partenariat avec l’association Vacances d’enfants à la ferme le 2 mars.

Meuse
Alerte au perchlorate

Des taux de perchlorate dépassant le seuil maximum préconisé par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) ont été mesurés à Lachalade. Si l’eau du robinet peut être bue sans problème, il est toutefois demandé aux habitants de la commune meusienne de privilégier l’eau en bouteille pour la préparation des biberons des nourrissons de moins de 6 mois ainsi que pour la consommation des femmes enceintes ou allaitantes. La présence des perchlorates serait due à l’utilisation de certaines munitions durant la première guerre mondiale.

Meuse
50ème contrat de génération signé

Le 50ème contrat de génération a été signé le mercredi 19 février à la préfecture de Meuse, immédiatement suivi… d’un second ! Les employeurs sont : l’entreprise Breuil de Ribeaucourt, une société de 16 salariés spécialisée dans le domaine du bâtiment et des travaux de charpente, et la société Segor Industries à Beurey-sur-Saulx, une PME de 30 salariés dans le secteur de l’industrie métallurgique.

Conjonture
Mauvais bilan pour les Vosges

Après une décélération continue de la croissance enregistrée depuis deux ans dans les Vosges, le rythme d’accroissement de l’activité s’est stabilisé fin 2013 à un niveau faible. C’est la conclusion du dernier baromètre semestriel de conjoncture de l’Observatoire des Entreprises Vosgiennes (ODEV) rendue en février. 27 % des entreprises jugent actuellement satisfaisant leur niveau de ventes contre 29 % d’avis défavorables (respectivement 25 et 28 % il y a six mois). Les capacités de production restent sous-utilisées pour 47 % des entreprises contre une hausse pour 11 %. Les carnets de commande continuent à se dégarnir pour 46 % des entreprises sans changement par rapport au premier semestre 2013. Ils sont estimés bien garnis par 11 % des dirigeants vosgiens.