«Notre gamme Coaching INPI est une véritable boîte à outils»

LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE, UN OUTIL STRATÉGIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE ! UN ÉTAT DE FAIT TROP SOUVENT CLOISONNÉ AUX GRANDS GROUPES MAIS LES PME ET LES TPE ONT TOUT INTÉRÊT À ABATTRE CETTE CARTE. L’INPI (INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIÉ- TÉ INDUSTRIELLE) DÉVELOPPE UN VASTE PROGRAMME D’ACCOMPAGNEMENT. NOM DE CODE : COACHING INPI. OBJECTIF : PERMETTRE AUX START-UP, PME ET ETI D’ACQUÉRIR ET DE DÉVELOPPER […]


» Publié dans le numéro 1794 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

«Nous offrons avec nos experts un accompagnement dans la durée de l’entreprise», assure Véronique Spannagel, déléguée régionale de l’INPI Grand Est.

LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE, UN OUTIL STRATÉGIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE ! UN ÉTAT DE FAIT TROP SOUVENT CLOISONNÉ AUX GRANDS GROUPES MAIS LES PME ET LES TPE ONT TOUT INTÉRÊT À ABATTRE CETTE CARTE. L’INPI (INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIÉ- TÉ INDUSTRIELLE) DÉVELOPPE UN VASTE PROGRAMME D’ACCOMPAGNEMENT. NOM DE CODE : COACHING INPI. OBJECTIF : PERMETTRE AUX START-UP, PME ET ETI D’ACQUÉRIR ET DE DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ADAPTÉE. UNE SESSION DE MASTER CLASS PI, À DESTINATION DES MANAGERS OU DIRIGEANTS D’ENTREPRISE EN PLEINE CROISSANCE, EST D’AILLEURS ANNONCÉE FIN AVRIL DANS LE GRAND EST. LE POINT AVEC VÉRONIQUE SPANNAGEL, DÉLÉGUÉE RÉGIONALE DE L’INPI GRAND EST.
Les Tablettes Lorraines : Les 25 et 26 avril prochain, l’INPI Grand Est lance, dans le cadre de son programme d’accompagnement «Coaching INPI», un Master Class PI. Quel est son objectif ?

Le Master PI fait partie de l’ensemble de notre gamme de services à destination des entreprises (start-up, PME et ETI) pour leur permettre de mener une véritable politique de propriété industrielle. Ce module est à destination des dirigeants et des managers qui possèdent déjà une expérience en matière de propriété industrielle. Ces deux journées en collectif (avec dix à douze participants maximum) permettent un diagnostic personnalisé avec la présence d’un parrain en l’occurrence pour cette session cela sera le responsable PI de chez Renault au niveau national.

Et après ces deux jours de formation en collectif ?

Nous offrons avec nos experts un accompagnement dans la durée de l’entreprise avec la supervision permanente d’un tuteur de l’INPI pendant une période de six mois. La formation coûte 10 000 euros et elle est financée à 70 % par l’INPI. Il est possible d’obtenir un financement via un plan d’actions Business France.

C’est un investissement important pour l’entreprise?

La propriété intellectuelle est naturellement un outil qui coûte mais elle possède un intérêt certain en matière de stratégie de développement pour l’entreprise.

Le Master Class PI est à destination des entreprises aguerries, et pour les moins expertes voire totalement novices en matière de propriété industrielle, quels sont vos services ?
Notre gamme Coaching INPI offre deux autres prestations personnalisées et adaptées à tous les types d’entreprise. À côté du Master Class PI vous avez le Booster PI et le Pass PI. Le Booster PI consiste en un état des lieux pour les entreprises qui ne pratiquent pas ou peu la propriété intellectuelle. Il se base sur une étude de l’entreprise suite à une visite dans ses locaux. Un pré-diagnostic PI est réalisé et nous détaillons à la société les préconisations et les pistes d’actions à mettre en place.
Et pour le Pass PI ?
Il vise à encourager les entreprises à mettre en oeuvre les recommandations formulées dans nos pré-diagnostics. Nous les accompagnons pour trouver les bonnes pistes leur permettant de financer des prestations couvrant les différents titres de propriété industrielle à l’image de la Veille Brevet, l’Accompagnement contractuel PI ou encore la Marque Export.

Le coût de ces deux prestations ?

Le Booster PI est totalement gratuit pour l’entreprise. Il est financé par l’INPI ou cofinancé par le Conseil régional. Pour le Pass PI, l’aide à l’entreprise peut aller jusqu’à 5 000 euros dépendant du nombre de prestations que l’entreprise souhaite effectuer.

Emmanuel VARRIER