FOIRE INTERNATIONALE DE NANCY L’événement accélère sur l’Économie

Retour de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Meurthe-et-Moselle, retour également des professionnels de l’automobile sur environ 2 000 m². Avec près de 12 millions d’euros de retombées économiques annoncées pour l’édition de l’an passé, la 83e édition de la foire internationale de Nancy (du 2 au 12 juin prochain au parc nancéien […]


» Publié dans le numéro 1813 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Cap sur San Francisco pour la 83e édition de la Foire internationale de Nancy du 2 au 12 juin.

Retour de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Meurthe-et-Moselle, retour également des professionnels de l’automobile sur environ 2 000 m². Avec près de 12 millions d’euros de retombées économiques annoncées pour l’édition de l’an passé, la 83e édition de la foire internationale de Nancy (du 2 au 12 juin prochain au parc nancéien des expositions à Vandoeuvre) affiche encore un peu plus sa dimension de vitrine économique régionale. À découvrir dans quelques jours sous la bannière fédératrice de San Francisco.

Il y a des signes qui ne trompent pas ! Le retour de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Meurthe-et-Moselle ou encore les quelque 2 000 m² extérieurs dédiés aux concessionnaires auto et professionnels de la mobilité semble démontrer que la Foire internationale de Nancy renoue réellement avec son image de vitrine économique. Une volonté affichée des pilotes de l’événement. «Nous sommes le plus grand magasin éphémère de la région. Avec cette année, 450 exposants (dont 50 % sont issus de la région Grand Est) et près de 120 000 visiteurs attendus (contre 111 180 l’an passé), nous souhaitons nous imposer comme une incontestable vitrine économique et un outil efficace au service de l’économie de notre territoire», assure Pierre Boileau, le président de Grand Nancy Congrès et Événements.

Des retombées mesurées

L’arrivée récente d’Arnaud Wigniolle (un ancien du groupe GL events) comme directeur des salons n’est pas un hasard ! La Foire internationale de Nancy est «en train de se réinventer», renchérit Béatrice Cuif-Mathieu, directrice générale de Grand Nancy Congrès et Événements. «L’an passé, nous avons enregistré 12 millions d’euros de retombées économiques et sociales avec 169 équivalents temps plein. La foire s’affirme comme un lieu de vie, de découvertes, d’échanges et de développement économique.» Des retombées mesurées via le Calculateur de performance globale de l’industrie française de l’événement développé par l’Unimev (Union française des métiers de l’événement) et validé par le cabinet Ernst & Young. «Pour un euro investi sur la foire, c’est 8 euros de CA pour les entreprises exposantes», assure Béatrice Cuif-Mathieu. Bilan des courses à la mi-juin.