AC2M : de l’objet pub au média actif…

La communication par l’objet, c’est bien  ! Additionnée à un conseil adapté et une véritable stratégie pérenne, c’est beaucoup mieux. Dans le marché concurrencé, agressif et surtout atomisé de l’objet publicitaire, la société AC2M entend s’afficher, à l’image de la FPCO (Fédération Française des Professionnels de la Communication par l’Objet) dont elle est membre, comme […]


» Publié dans le numéro 1829 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La communication par l’objet, c’est bien  ! Additionnée à un conseil adapté et une véritable stratégie pérenne, c’est beaucoup mieux. Dans le marché concurrencé, agressif et surtout atomisé de l’objet publicitaire, la société AC2M entend s’afficher, à l’image de la FPCO (Fédération Française des Professionnels de la Communication par l’Objet) dont elle est membre, comme un véritable conseiller en la matière. Possibilité de se faire une idée à l’occasion de la deuxième édition de son salon KDO Expo le 21 septembre sur son site du dynapôle de Ludres-Fléville.

«L’objet publicitaire est un véritable média. Un média actif, si une communication réfléchie est réalisée autour de lui.» Cédric Miller, pilote de la société AC2M depuis plus de vingt ans (elle a fêté son vingtième anniversaire l’an passé dans les salons du stade Marcel Picot à Tomblaine) n’en déroge pas et brandit l’étendard de sa profession comme pour la crédibiliser. Le marché de l’objet publicitaire se caractérise par une atomisation importante. Près de trois mille entreprises dans l’Hexagone sont répertoriées et c’est comme dans tous les secteurs, il y a de tout ! Membre de la 2FPCO (Fédération française des professionnels de la communication par l’objet), il défend une certaine approche du métier. Qualité de l’offre produits, le conseil et les services, la sécurité des biens et des personnes, le respect de la réglementation, les achats responsables en passant par l’incontournable RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et les indispensables transparence et traçabilité. Une véritable charte éthique, «histoire de redonner ses lettres de noblesse à la profession.» Une profession, un secteur d’activité, mis en avant le 21 septembre à l’occasion du salon KDO Expo qu’AC2M organise sur son site du Dynapôle de Ludres-Fléville.

Communication réfléchie

«La première édition s’est déroulée l’an passé à l’occasion de nos vingt ans. J’ai pensé qu’il fallait organiser et faire perdurer ce type de rendez-vous pour permettre à nos clients, prospects et fournisseurs, de réellement pénétrer dans notre univers et de faire partager notre vision de l’approche de l’objet publicitaire.» Une vingtaine de fournisseurs de l’entreprise lorraine seront présents sur autant d’espaces dédiés à cette véritable découverte «de la matérialisation de la communication des entreprises.» L’occasion de découvrir les différentes tendances du moment en la matière et surtout celles à venir (voir encadré). «Notre rôle est de proposer une communication par l’objet mais une communication réfléchie et construite en lui donnant tous les moyens pour qu’elle soit pérenne. L’objet publicitaire n’est pas réellement une fin en soi, surtout pour une TPE ou une PME qui demeurent le gros de nos clients. C’est là que nous intervenons pour démontrer que la communication par l’objet est un élément majeur de leur stratégie de développement». Le message devrait être martelé et il pourrait même bien passé dans quelques jours du côté de la rue Édouard Michelin sur le Dynapôle de Ludres-Fléville.