L’échauffement vient de commencer

Cela monte en puissance ! La première réunion des partenaires du sel (salon de l’entreprise lorraine), annoncé le 5 avril 2018 à l’espace chaudeau de Ludres, s’est déroulée le 15 septembre dernier au parc des sports des nations à Vandœuvre quelques minutes avant le début du 7e Open Femina de volleyball. L’occasion pour la communauté des […]


» Publié dans le numéro 1830 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Cela monte en puissance ! La première réunion des partenaires du sel (salon de l’entreprise lorraine), annoncé le 5 avril 2018 à l’espace chaudeau de Ludres, s’est déroulée le 15 septembre dernier au parc des sports des nations à Vandœuvre quelques minutes avant le début du 7e Open Femina de volleyball. L’occasion pour la communauté des séliens de monter au filet pour préparer une édition 2018 qui devrait faire date.

Pendant que les joueuses du VNVB (Vandœuvre Nancy Volley Ball) s’échauffent ce 15 septembre en fin d’après-midi sur le parquet du parc des sport des Nations avant le début du 7e Open Femina de volleyball, c’est un tout autre échauffement qui se déroule dans les coursives de l’arène sportive. Dans une salle de réunion du premier étage, l’ensemble de l’équipe organisatrice du SEL (Salon de l’Entreprise Lorraine), annoncé le 5 avril prochain au cœur de l’Espace Chaudeau de Ludres, avait convié les partenaires du salon à la première réunion de préparation de la quatrième édition de cet événement qui s’affiche «comme le rendez-vous économique de la région alliant proximité professionnelle et géographique.» Les éditions précédentes ont largement confirmé cette règle et le cru 2018 devrait encore renforcer la notion que ce salon est devenu, une véritable plateforme de synergie de compétences au service des entrepreneurs et des futurs entrepreneurs. Une plateforme mais également une véritable communauté. Les Séliens sont de plus en plus nombreux à participer à cette aventure organisationnelle et événementielle et les idées qui ont fusé tout au long de cette première réunion démontrent que l’implication est totale pour faire de l’édition 2018, une édition à part et encore plus proche des réelles préoccupations des chefs d’entreprise, de leurs collaborateurs et de la sphère entrepreneuriale en général.

Recoupage d’idées

Une communauté unie, soudée pour la réussite entrepreneuriale de tous que l’on retrouve via, notamment, les différents médias sociaux mis en place par l’équipe d’organisation à l’image d’un nouveau site internet de l’événement (voir encadré). Côté déroulement même de la manifestation, rien n’est encore totalement arrêté et le programme va s’épaissir de jour en jour au fur et à mesure des recoupages d’idées et des propositions étudiées. Une chose est sûre, le SEL 2018 sera rythmé avec des conférences toute la journée animées par des experts économiques de la région. Conseils, bons plans, stratégie de développement, tout sera de nouveau passé au crible et la découverte des solutions pratico-pratiques seront possibles. Temps fort déjà annoncé : la soirée de clôture des Entrepreneuriales (pilotée par la récente Association Les Entrepreneuriales Grand Est) se déroulera dans le cadre du SEL avec l’intervention de Didier Roux, le directeur scientifique du groupe Saint-Gobain. D’autres spécialistes de la sphère entrepreneuriale seront également au rendez-vous. Les jalons sont posés, on parle, notamment, du conférencier Michel Poulaert avec son intervention phare : «Et si vous osiez  ?», une ode à l’optimisme, à l’audace, au changement et au management positif, rien n’est figé. Prochain rendez-vous pour les partenaires du SEL le 30 novembre prochain à l’Espace Chaudeau de Ludres, histoire de s’imprégner des lieux.