Les Tablettes Lorraines | Votre hebdo économique et régional

Mise en place d’un partenariat entre ENSA et Saint-Dié-des-Vosges Les deux parties ont signé le 30 juin dernier une convention triennale prévoyant que des groupes d’étudiants (également issus de l’École européenne d’ingénieurs en génie des matériaux et de l’École nationale supérieure d’art et de design), travaillent sur les projets structurants de la ville de Saint-Dié-des-Vosges. [...]


» Publié dans le numéro 1782 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Mise en place d’un partenariat entre ENSA et Saint-Dié-des-Vosges

Les deux parties ont signé le 30 juin dernier une convention triennale prévoyant que des groupes d’étudiants (également issus de l’École européenne d’ingénieurs en génie des matériaux et de l’École nationale supérieure d’art et de design), travaillent sur les projets structurants de la ville de Saint-Dié-des-Vosges. De fait, en 2016-2017, ces groupes d’étudiants collaboreront à la réalisation de deux projets, d’une part, à la conversion en bibliothèque de quartier numérique et en résidence d’artistes de l’usine Sylva (ex-maison de l’industriel Jean-Jacques Duval), et d’autre part à la transformation du foyer Saint-Martin pour un usage associatif et en lieu d’expositions.

La Fnac ouvre un magasin à Épinal

La chaîne française de distribution de livres, disques, DVD, matériel multimédia, électroménager et téléphonie a annoncé l’ouverture, le 10 novembre prochain, d’un nouveau magasin franchisé au format de proximité à Épinal. L’enseigne poursuit sa stratégie d’expansion dans les villes de petites ou moyennes tailles, où elle n’était pas présente jusqu’ici, via l’ouverture de ce 24e établissement de proximité en France. Dans ce magasin franchisé d’une surface de vente de 807 m2 regroupant 18 collaborateurs, les clients bénéficieront de la politique d’adhésion de l’enseigne (carte «adhérent Fnac»), et retrouveront la totalité des produits et services proposés par la Fnac.

Les salariés de Toulois Salaisons à Éloyes sont fixés sur leur sort

C’est à l’occasion du CCE (comité central d’entreprise), et du CE que Philippe Wagner, PDG de la société a annoncé dans le détail, l’étendu du plan social de l’entreprise de charcuterie. Ainsi, des 55 salariés présents sur la commune d’Éloyes, trente-sept pourront faire l’objet d’un reclassement, à la condition qu’ils acceptent leur mutation vers le site de Breuches-lès-Luxeuil en Haute-Saône (vingt-six s’apparenteront à un transfert de tâche, les onze autres devront suivre une formation), cinq seront des départs en retraite, les treize postes restants seront supprimés.