Semaine européenne de la mobilité

Cela roule autrement Rives de Meurthe…

En pleine Semaine européenne de la mobilité, l’association Les Entreprises entre Meurtheet- Canal organise, le 19 septembre à l’Autre Canal de Nancy, le Salon de la mobilité des Rives de Meurthe. Objectif pour les visiteurs entrepreneurs attendus : tenter de mettre en place des plans d’écomobilité.

503
Tenter de mettre en place dans les entreprises une politique d’écomobilité, c’est l’un des objectifs du Salon de la mobilité des Rives de Meurthe, annoncé le 19 septembre à l’Autre Canal.
Tenter de mettre en place dans les entreprises une politique d’écomobilité, c’est l’un des objectifs du Salon de la mobilité des Rives de Meurthe, annoncé le 19 septembre à l’Autre Canal.
Tenter de mettre en place dans les entreprises une politique d’écomobilité, c’est l’un des objectifs du Salon de la mobilité des Rives de Meurthe, annoncé le 19 septembre à l’Autre Canal.
Tenter de mettre en place dans les entreprises une politique d’écomobilité, c’est l’un des objectifs du Salon de la mobilité des Rives de Meurthe, annoncé le 19 septembre à l’Autre Canal.

Chance, pas de grève à l’horizon des transports en commun dans l’agglomération nancéienne le 19 septembre prochain… cela aurait fait un peu tache en pleine Semaine européenne de la mobilité. Ce fameux «Bouger autrement», en d’autres termes arrêter de se focaliser sur le tout voiture, se traduit à Nancy notamment par le Salon de la mobilité des Rives de Meurthe. Cette manifestation, annoncée de 11 h à 19 h à l’Autre Canal, est portée par l’association Les Entreprises entre Meurthe-et-Canal (en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie territoriale de Meurthe-et-Moselle, la ville de Nancy et le Grand Nancy). Elle est ouverte à tout public mais cible principalement les chefs d’entreprise et leurs collaborateurs. Dans la mouvance actuelle de développement durable, la mobilité éponyme est encore loin d’être monnaie courante. Le covoiturage ou encore la mixité des transports se veulent présents mais à voir le flux continu quotidien des véhicules motorisés, du chemin reste encore à faire.

Trophées de l’écomobilité

Tout un chacun est bien conscient que nous sommes en train de brûler en quelques décennies ce que la Terre a mis des centaines de milliers d’années à accumuler sous forme d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) mais la culpabilité et l’interrogation semblent bien vite oubliées lorsque tout le monde se retrouve derrière son volant. Les moyens de transport durables existent pourtant (une trentaine d’exposants sera d’ailleurs présente pour les faire découvrir) et la politique d’écomobilité dans le Grand Nancy s’affiche comme un véritable cheval de bataille (autopartage, nouvelle ligne de tram, amélioration des pistes cyclables, parkings relais et renforcement de l’accessibilité des accès de ville). Des entreprises de Rives de Meurthe (et d’autres) s’engagent d’ailleurs dans cette démarche et elles seront mises à l’honneur à l’occasion de la remise des Trophées de l’écomobilité. A bien y regarder, c’est tout simplement un changement de mentalité à apporter dans nos modes de déplacement, un peu de bon sens et un brin de conscience environnementale.

PARTAGER
Article précédent
Article suivantVolotea sans turbulences