Restauration

Au Bon Accueil L’histoire de famille continue

Au Bon Accueil, restaurant gastronomique régional de Richardménil, commence l’écriture d’une nouvelle page de son histoire… familiale. Anne-Sophie Kruch, la fille de l’actuel propriétaire des lieux, vient de rejoindre l’équipe en janvier. Une transmission d’entreprise qui débute et à laquelle la nouvelle venue entend bien apporter sa patte dans l’adaptation nécessaire de cet établissement jugé par bon nombre comme une véritable institution.

399
Anne-Sophie Kruch a rejoint l’équipe du restaurant familial Au Bon Accueil de Richardménil. La transmission entre les générations de cet établissement est aujourd’hui en marche.
Anne-Sophie Kruch a rejoint l’équipe du restaurant familial Au Bon Accueil de Richardménil. La transmission entre les générations de cet établissement est aujourd’hui en marche.
Anne-Sophie Kruch a rejoint l’équipe du restaurant familial Au Bon Accueil de Richardménil. La transmission entre les générations de cet établissement est aujourd’hui en marche.
Anne-Sophie Kruch a rejoint l’équipe du restaurant familial Au Bon Accueil de Richardménil. La transmission entre les générations de cet établissement est aujourd’hui en marche.

La famille, c’est sacré ! Chez les Kruch, propriétaires du restaurant Au Bon Accueil à Richardménil depuis les années soixante, la formule n’est pas près d’être rayée de la carte. Depuis le début de l’année, Anne-Sophie, la fille de Philippe Kruch, le patron des lieux, vient de rejoindre l’équipe de l’établissement made in Lorraine avec au piano culinaire des partitions gastronomiques régionales, Patrick, son oncle. Connu et reconnu par bon nombre de décideurs, chefs d’entreprise et autres institutionnels influents, ce lieu au cadre calme et feutré bon pour le business et la concrétisation de contrats s’enorgueillit d’une cave bien garnie aux espèces vinicoles rarissimes. De là à oser le terme d’institution pour le qualifier… il n’y a qu’un pas ! Franchi facilement tout comme celui (un grand d’ailleurs) que vient de faire la nouvelle (re)venue à bord du restaurant familial. Un choix de vie, un retour aux racines (il faut bien que jeunesse se passe…) toujours fortement ancrées.

Transmission progressive

Anne-Sophie a toujours baigné dans cet univers. Enfant, elle arpentait les travées entre les tables de cette salle aujourd’hui rénovée et remise, peu à peu, au goût du jour. La petite fille est devenue grande et la jeune trentenaire (et jeune maman) entend bien apporter sa patte et écrire une nouvelle page de l’histoire de cette ancienne guinguette des années vingt des bords de Moselle. Le passage de relais entre générations est en marche. «C’est une continuité mais dans l’adaptation. J’aurais eu du mal à accepter que le restaurant ne reste pas dans la famille», assure celle qui commence à prendre ses marques comme future gérante. La transmission en est à ses prémices, elle se veut progressive, préparée, calculée. «Mon oncle pourra prendre sa retraite en janvier 2015. Mon frère, Romain, pourra alors nous rejoindre et reprendre le flambeau en cuisine.» Diplômé en restauration et avec un joli pedigree de baroudeur gastronomique dans de grandes maisons étoilées, le petit frère travaille notamment aujourd’hui comme chef à domicile pour une clientèle aisée dans la région de Bordeaux. Le retour au bercail familial permettrait alors à la fratrie d’envisager sereinement l’avenir de cet établissement. Un établissement aujourd’hui en pleine phase d’adaptation (voir encadré) à une clientèle nouvelle et surtout future à capter mais toujours dans la tradition familiale des débuts.

Pour plus d’infos www.aubonaccueil-restaurant.com