Automobile

Carrosserie TM Auto Urbainement vôtre…

Thierry Maltete vient d’inaugurer ce 15 novembre sa carrosserie du côté du 48bis de la rue Gabriel Mouilleron à Nancy. Un garage urbain aux réponses adaptées à une clientèle de ville à la recherche d’une proximité et d’une offre répondant à la vie citadine.

426
Sur près de 700 m² de surface, en pleine zone urbaine nancéienne, la récente carrosserie TM Auto de la rue Gabriel Mouilleron entend répondre aux besoins spécifiques des automobilistes citadins.
Sur près de 700 m² de surface, en pleine zone urbaine nancéienne, la récente carrosserie TM Auto de la rue Gabriel Mouilleron entend répondre aux besoins spécifiques des automobilistes citadins.
Sur près de 700 m² de surface, en pleine zone urbaine nancéienne, la récente carrosserie TM Auto de la rue Gabriel Mouilleron entend répondre aux besoins spécifiques des automobilistes citadins.
Sur près de 700 m² de surface, en pleine zone urbaine nancéienne, la récente carrosserie TM Auto de la rue Gabriel Mouilleron entend répondre aux besoins spécifiques des automobilistes citadins.

Un garage en pleine zone urbaine à l’angle d’une artère principale dans une arrière cour d’immeubles fleurant bon les années soixante-dix. Pas d’anachronisme dans cette vision, même si les temps actuels sont plutôt à la poussée immobilière de carrosseries et autres concessions hors des périmètres urbains. Du côté de la rue Gabriel Mouilleron à Nancy, perpendiculaire à la rue Jeanne d’Arc, l’ancienne houblonnière du siècle dernier ayant accueilli pendant moult décennies une entreprise de luminaires, renaît de ses cendres, attisée aujourd’hui par le feu brûlant du développement que veut lui donner le propriétaire des lieux, Thierry Maltete. Produit pur et dur du secteur automobile, celui qui a passé près de quinze ans dans le secteur dont une grande partie comme responsable après-vente au sein d’une concession bien connue de l’agglomération nancéienne, fait son contrôle technique professionnel et constate plusieurs anomalies sous-jacentes. «Je ne faisais plus mon véritable métier, celui de conseiller et d’accompagner réellement mes clients. L’éthique professionnelle était durement touchée. La seule solution que j’avais, c’était de monter ma propre structure.» Virage total entamé il y a près d’un an avec une idée claire en tête : offrir un service de proximité à une clientèle urbaine «aujourd’hui un peu oubliée en matière de services automobiles». Sur sa route, il croise Baptiste Foucaud, de l’agence de conseils en immobilier d’entreprise Acte CBRE. Après plusieurs propositions de locaux, il tombe sur l’établissement actuel. «Thierry Maltete recherchait quelque chose de très spécifique avec une localisation en zone urbaine. Mon job de conseil a été de lui trouver l’endroit idéal. Le fait de redonner vie et activité à des locaux en pleine zone urbaine est une satisfaction supplémentaire en plus de celle du client», assure le professionnel de la pierre.

Souplesse et délais

En juillet dernier, les locaux de la petite rue nancéienne sont trouvés. 120 000 euros et quelques mois de travaux plus tard, le garage ouvre le 1er octobre dernier et vient tout juste d’être inauguré officiellement ce 15 novembre. Près de 700 m² de surface, dont 200 m² pour le stockage de pneus (voir encadré), où une cabine de peinture toute fraîche, un atelier de tôlerie et de carrosserie, un atelier de mécanique cohabitent, le tout proposé sur des plages horaires typiquement citadines (de 7 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 45). «La clientèle urbaine a besoin de souplesse en matière d’horaires. Mon objectif n’est pas de prendre du véhicule pour prendre du véhicule. Le respect des délais prévus est le premier leitmotiv», assure celui qui propose un véhicule de remplacement et un service de nettoyage personnalisé du véhicule. Si les particuliers demeurent la cible principale du garagiste, les professionnels sont également en ligne de mire. «La cabine de peinture peut accueillir de petits véhicules utilitaires et les différents services que nous proposons sont adaptés à des flottes d’artisans évoluant en ville», explique Thierry Maltete devant un véhicule d’une société nancéienne d’autopartage. Un garage de proximité à l’ancienne mais adapté à la vie citadine des bobos urbains et des autres.