Conjoncture

Le cycle infernal du ralentissement continue

En plein débat sur la compétitivité de l’Hexagone, la situation conjoncturelle de la région laisse présager des mois difficiles dans tous les secteurs d’activités. C’est ce qui ressort du tout récent tableau de bord économique et social édité par le Conseil économique, social et environnemental de Lorraine (CESEL).

341
Les mois se suivent et se ressemblent ! Le dernier tableau de bord sur la situation économique de la région du CESEL confirme un net ralentissement. Reste à savoir quand le redémarrage aura lieu ?
Les mois se suivent et se ressemblent ! Le dernier tableau de bord sur la situation économique de la région du CESEL confirme un net ralentissement. Reste à savoir quand le redémarrage aura lieu ?

Les mois se suivent et se ressemblent en termes conjoncturels et il semble que ce n’est pas près de changer de si tôt ! «A la fin du mois d’octobre, l’économie lorraine est toujours au ralenti.» Dixit le dernier tableau de bord édité par le Conseil économique, social et environnemental de Lorraine (CESEL). Premier indicateur choc : au deuxième trimestre de cette année, le chiffre d’affaires des entreprises lorraines est en baisse de 2.5 % par rapport à la même période en 2011. «Le CA des entreprises régionales s’élève à 19.74 milliards d’euros», assurent les équipes du CESEL. Seule note positive sur le sujet : «sur le premier semestre, l’activité est supérieure à celle de 2009 et 2010 mais revient en deçà de celle de 2011». Même chose du côté du commerce extérieur régional. Au deuxième trimestre, les exportations de la Lorraine sont en baisse de 0.8 % et les importations de 4.6 %. «La Lorraine n’a pas retrouvé son niveau d’exportations de la même période en 2011 (…) Le solde commercial s’est amélioré au profit de la baisse marquée des importations. Il est de 824 millions d’euros soit une hausse de 68 % par rapport au deuxième trimestre 2011. Un point historiquement bas», analyse le CESEL.

Résistance des entreprises

Tout le monde l’aura compris, le climat conjoncturel est plus que tendu et les entreprises régionales continuent à résister comme le confirme le nombre des défaillances d’entreprises au troisième trimestre. D’après les cabinets Altares, repris dans le tableau de bord du CESEL, il affiche les 319 soit une baisse de 6.7 % par rapport à la même période en 2011. Les entreprises régionales résistent, mais jusqu’à quand ? Dans bon nombre de secteurs, les trésoreries sont au plus mal et les perspectives d’évolution demeurent bien ternes. Retrouver une compétitivité s’affiche, pour bon nombre, comme le seul salut pour, non pas sortir d’une crise qui n’en finit plus, mais pour s’adapter à un nouveau modèle économique (dont les contours demeurent plus que flous). Cette adaptation s’annonce longue et difficile dans la région.