Evénement

Le renouveau du commerce ?

Les 29 et 30 octobre derniers, Nancy a accueilli le Rendezvous international de la ville et du commerce, un événement organisé par les Vitrines de Nancy, en collaboration avec les Vitrines d’Europe. Les acteurs européens du commerce en centres-villes s’étaient donné rendez-vous pour débattre et échanger librement sur les manières d’innover et de se réinventer tout en préservant l’histoire des coeurs de villes, dans un secteur toujours plus concurrentiel.

347
Les 29 et 30 octobre derniers, Nancy a accueilli le rendez-vous annuel des Vitrines d’Europe, auquel quelque 600 personnes parmi lesquelles commerçants, architectes et urbanistes européens, ont participé.
Les 29 et 30 octobre derniers, Nancy a accueilli le rendez-vous annuel des Vitrines d’Europe, auquel quelque 600 personnes parmi lesquelles commerçants, architectes et urbanistes européens, ont participé.
Les 29 et 30 octobre derniers, Nancy a accueilli le rendez-vous annuel des Vitrines d’Europe, auquel quelque 600 personnes parmi lesquelles commerçants, architectes et urbanistes européens, ont participé.
Les 29 et 30 octobre derniers, Nancy a accueilli le rendez-vous annuel des Vitrines d’Europe, auquel quelque 600 personnes parmi lesquelles commerçants, architectes et urbanistes européens, ont participé.

«Ré-enchanter les centresvilles » ! Tel était l’objet du Rendezvous international de la ville et du commerce qui s’est tenu les 29 et 30 octobre derniers à Nancy. Un événement organisé par les Vitrines de Nancy en collaboration avec les Vitrines d’Europe. Réunis sous les ors de la Salle Poirel, près de 600 acteurs du commerce européen, issus de 140 unions commerciales, étaient réunis pour échanger et débattre sur la thématique choisie cette année par les organisateurs : « Naissance d’un nouveau binôme : patrimoine et commerce ?» Les questions concernant la qualité architecturale, le mobilier urbain, la préservation du patrimoine local et son réinvestissement par le commerce, mais aussi le respect de l’environnement, les nouvelles tendances de consommation, les nouveaux concepts d’enseigne et la nécessité du lien social, autant de paramètres importants pour redynamiser les centres-villes qui ont été abordés lors des tables rondes et présentations. Car comme l’a souligné Jean-Pierre Lehmann, président de la Fédération nationale des centres-villes, «les coeurs de villes sont l’empreinte de la culture locale, successivement oubliés, puis réinvestis par les habitants et les commerçants, et qui demeurent l’ADN urbain au sein duquel le commerce a toujours joué un rôle crucial». Ainsi, en une décennie, les centres-villes en Europe ont vu émerger des concepts d’enseignes spécifiques.

Réhabilitation et commerce

Après avoir accueilli les participants, André Rossinot a présenté le programme Nancy Grand Coeur, le futur Centre des Congrès Prouvé et la manifestation Nancy Renaissance 2013. Puis les intervenants se sont succédé pour donner des exemples de réhabilitation de bâtiments historiques en commerce. Le journaliste Alain Botigny a présenté les exemples de la Gare Saint-Lazare à Paris, du Passage de Pommeraye à Nantes ainsi que des Docks de Marseille. «On a commencé à voir une évolution avec la vente de produits dans des lieux de culture, avec le phénomène des boutiques et cafés dans les musées.» Désormais ce sont des lieux historiques qui sont investis par les commerces, une situation avantageuse pour les enseignes, puisque le lieu est déjà connu, et une manière pour les villes de les entretenir à moindre frais. C’est le cas d’une église gothique dominicaine reconvertie en librairie aux Pays-Bas, un cas présenté par Tom Harmes de Maastricht. Une reprise en main par l’enseigne Selexy qui a valu à la librairie le titre de plus belle librairie du monde, décerné par le Guardian. Une tendance qui est également passée par la Lorraine avec l’église Saint-François d’Assise à Vandoeuvre pour laquelle la chaine de restauration KFC s’est montrée très intéressée. Les voies du commerce sont impénétrables…