BTP Meuse

TVA…l’inquiétude

Inquiétude affichée de la Fédération du BTP de Meuse face à l’annonce par le gouvernement d’une hausse de la TVA de 7 % à 10 % au 1er janvier 2014 pour les travaux d’entretien et de rénovation de logements. «C’est contraire à tous les engagements pris depuis des mois par le gouvernement et le Président […]

387

Inquiétude affichée de la Fédération du BTP de Meuse face à l’annonce par le gouvernement d’une hausse de la TVA de 7 % à 10 % au 1er janvier 2014 pour les travaux d’entretien et de rénovation de logements. «C’est contraire à tous les engagements pris depuis des mois par le gouvernement et le Président de la République, qui a même formellement démenti, le 19 octobre dernier, toute hypothèse de hausse de la TVA dans le bâtiment», explique Pierre Nicora, le président de la fédération. «Cette hausse affectera inévitablement l’activité de l’OPH de la Meuse et aura des effets catastrophiques sur l’activité et sur l’emploi, provoquant inévitablement un retour massif du travail au noir.»

CG 55

Financement diversifié

Optimisation de la gestion de la trésorerie du département ! Le Conseil général de Meuse vient de débuter une diversification de ses sources de financement «par le recours aux marchés désintermédiés grâce à la mise en place d’un programme de Billets de Trésorerie, pour un montant plafond de 40 millions d’euros», explique l’exécutif départemental. Le Département pourrait alors emprunter à de très bonnes conditions sur le marché des Titres de Créances Négociables. «L’émission de Billets de Trésorerie apparaît comme une alternative toujours plus pertinente pour les collectivités territoriales désireuses d’accéder à des ressources de court-terme tout en conservant compétitivité et transparence.» Pour l’accompagner dans la mise en place de ce programme, et après avoir mis en concurrence ses partenaires financiers, le Département a mandaté HSBC France comme «arrangeur» de ce programme.

Chômage

Que de la hausse…

Hausse de 8 % du nombre de demandeurs d’emploi dans le département sur un an. Pôle Emploi vient de communiquer les chiffres pour le mois de septembre. 9089 demandeurs d’emploi de catégorie A sont comptabilisés en Meuse. Les femmes, les seniors et les jeunes sont les plus touchés par cette hausse massive. 4504 femmes sont au chômage dans le département (soit une hausse de 3.1 % par rapport à septembre 2011). 2202 demandeurs d’emploi sont âgés de plus de 50 ans (soit une hausse de 13.9 %). Les moins de 25 ans affichent les 1847 au compteur (soit une hausse de 7.1 %). Du côté des demandeurs d’emploi de longue durée, c’est-à-dire supérieure à un an, la hausse annuelle atteint les 14.1 % avec 3401 personnes comptabilisées. La hausse la plus forte, 29.2 %, concerne les demandeurs d’emploi reconnus «travailleur handicapé» avec un effectif de 1088 personnes. A noter que 2273 demandeurs d’emploi en Meuse sont bénéficiaires du RSA soit une hausse de + 7.8 %.