Conjoncture

Nancy : marché de Noël stop ou encore ?

Lancé avec enthousiasme le 30 novembre dernier, et censé faire oublier les «couacs» de l’an passé, plus diversifié, avec un marché de Noël étalé sur le centreville, le programme d’animations de fin d’année «Nancy, capitale des enfants», concocté par les Vitrines de Nancy, la Ville et le Grand Nancy, n’a pas rencontré le succès escompté. Conjoncture morose, désaffection et déception sont au rendez-vous. Le point avec Jean-Pierre Lehmann, président des Vitrines de Nancy.

328
Exit le marché de Noël tant critiqué, pour les fêtes de fin d’année, Les Vitrines de Nancy, la Ville et le Grand Nancy ont lancé un nouveau concept, qui n’a pas vraiment convaincu.
Exit le marché de Noël tant critiqué, pour les fêtes de fin d’année, Les Vitrines de Nancy, la Ville et le Grand Nancy ont lancé un nouveau concept, qui n’a pas vraiment convaincu.
Exit le marché de Noël tant critiqué, pour les fêtes de fin d’année, Les Vitrines de Nancy, la Ville et le Grand Nancy ont lancé un nouveau concept, qui n’a pas vraiment convaincu.
Exit le marché de Noël tant critiqué, pour les fêtes de fin d’année, Les Vitrines de Nancy, la Ville et le Grand Nancy ont lancé un nouveau concept, qui n’a pas vraiment convaincu.

On le disait en perte de vitesse, appelé à disparaître, mais cette année encore il est revenu et a de nouveau fait parler de lui : le marché de Noël de Nancy ! «Il y a de la place pour les marchés de Noël traditionnels dans certaines villes mais pas à Nancy !», explique Jean-Pierre Lehmann, président des Vitrines de Nancy. Devant le succès de certains, comme celui de Strasbourg, «qui a 700 fois notre budget, 160 000 euros, communication incluse», de nombreuses villes en ont organisé pensant que c’était la poule aux oeufs d’or… Mais sans une tradition séculaire, le succès ne dure pas. Depuis plusieurs années chacun a pu constater une désaffection du public mais aussi des commerçants, une quarantaine cette année. Les seuls à tirer leur épingle du jeu sont ceux proposant vin chaud et gourmandises.

Une copie à revoir

C’était pour y remédier que cette année les Vitrines de Nancy avaient proposé un nouveau concept. Exit le marché de Noël, place à «Nancy, capitale des enfants», automates, cirque, manèges, animations musicales appréciées, et un marché étendu à la Place Charles III, dont les travaux n’ont pas été achevés. «Il y a des choses à revoir c’est certain mais il faut faire avec les contingences de tous les partenaires.». Et une fois n’est pas coutume, le marché de Noël déchaîne les passions. L’an dernier un commerçant avait dû fermer son chalet, les sex-toys en bois qu’il vendait ayant choqué de nombreux riverains. Cette année, ce sont les bernard-l’hermite terrestres par lesquels le scandale est arrivé. Le chalet abritant ces crustacés changeant de coquille comme de chemise et qui font fureur depuis quelques mois, a dû baisser son rideau suite à des plaintes de défenseurs de la cause animale. Quant à la version 2013 des animations de Noël… la réflexion est en cours.

PARTAGER
Article précédentAtterrissage à Nancy Tomblaine
Article suivant