Conjoncture

CESEL : noir est le tableau

Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine (Cesel) vient de publier son 40ème tableau de bord, soit une analyse de la situation économique et sociale de la région : chiffre d’affaires des entreprises en baisse de 7,8 %, hausse du nombre de demandeurs d’emploi. Les indicateurs sont dans le rouge en ce début d’année. Décryptage.

362
Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine vient de publier son 40ème tableau de bord. En ce début d’année, les indicateurs sont au rouge.
Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine vient de publier son 40ème tableau de bord. En ce début d’année, les indicateurs sont au rouge.
Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine vient de publier son 40ème tableau de bord. En ce début d’année, les indicateurs sont au rouge.
Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine vient de publier son 40ème tableau de bord. En ce début d’année, les indicateurs sont au rouge.

Le Conseil économique social et environnemental de Lorraine (Cesel) vient de publier son traditionnel tableau de bord, premier de l’année et 40ème du nom. Le moins que l’on puisse dire est que le tableau est sombre. Chiffre d’affaires des entreprises, évolution de l’emploi secteur par secteur, la Lorraine porte bel et bien les stigmates de la crise. Le chiffre d’affaires des entreprises lorraines marque une baisse de 7,8 % par rapport au 3ème trimestre 2011. Depuis le 2ème trimestre 2010, le chiffre d’affaires avait connu huit trimestres consécutifs de hausse, interrompue au deuxième trimestre 2012. Suivant l’enquête mensuelle de la Banque de France, l’appréciation portée sur les carnets de commandes est toujours négative et marque une nouvelle baisse en novembre. Sur le front de l’emploi, la tendance est à la baisse. Depuis avril 2012, le nombre de demandeurs d’emploi est en augmentation dans la Grande Région après 22 mois consécutifs de baisse. Leur nombre a augmenté de 4,1 % entre novembre 2011 et novembre 2012. Concernant le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A on observe une augmentation de 10,5 %, soit 11.180 personnes supplémentaires sans emploi. La hausse est équivalente à celle observée en France métropolitaine (+ 10,8 %).

La Grande Région touchée

Mais depuis le début de la crise (juin 2008), la hausse du nombre de demandeurs d’emploi a été plus forte en Lorraine (+ 58 %) qu’en France métropolitaine (+ 55,5 %). Si l’on prend en compte les catégories A, B et C, on dénombre 166.940 demandeurs d’emploi en Lorraine, soit 10,1 % de plus en un an (+ 9,2 % en France métropolitaine). Ce qui représente un recul de 6.259 emplois depuis un an. 15 régions sur 22 perdent des emplois, la Lorraine se situe au 18ème rang des régions devant la Picardie (- 1,6 %), la Champagne- Ardenne (- 1,8 %) et la Franche-Comté (- 1,8 %). La situation est contrastée pour les départements lorrains : avec une baisse annuelle de (- 2 %) en Meuse, (- 1,7 %) dans les Vosges, (- 1,8 %) en Meurthe-et-Moselle et (- 0,8 %) en Moselle. En valeur absolue, le secteur des services (hors enseignement, santé et action sociale) est celui dans lequel l’emploi salarié marchand a le plus reculé lors des 12 derniers mois, avec une baisse de 3.230 postes, soit (-1,6 %). Une baisse qui touche essentiellement le secteur des services aux entreprises 2.500 postes en moins, soit (- 3,2 %), fortement impacté par le ralentissement du recours à l’intérim. L’industrie affiche le plus fort recul (- 2,4 %) , bien supérieur à la moyenne nationale (- 0,7 %.). Recul également dans la construction (- 1,6 %) sur un an, tout comme le commerce (- 0,8 %). Seuls, les secteurs de l’enseignement, santé et action sociale, continuent de créer de l’emploi avec 1.600 postes supplémentaires, soit une hausse de (+ 2,1 %). En novembre dernier, le nombre de demandeurs d’emploi dans la grande région s’élevait à 519 000. Une augmentation du chômage que l’on constate également au Luxembourg (+ 12,3 %), en Sarre (+ 7,1 %), Rhénanie Palatinat (+ 3,2 %) et en Wallonie (+ 0,9 %).