Télécoms

La «4 G» bientôt à Nancy

Toujours plus loin, toujours plus haut en matière de haut débit ! À partir du 4 avril, Orange annonce l’entrée en fonction de la 4G à Nancy, également à Metz et dans la région. L’opérateur historique intensifie son maillage national en annonçant l’ouverture de cette nouvelle technologie dans le quartier de l’Opéra à Paris. «L’étape […]

446

Toujours plus loin, toujours plus haut en matière de haut débit ! À partir du 4 avril, Orange annonce l’entrée en fonction de la 4G à Nancy, également à Metz et dans la région. L’opérateur historique intensifie son maillage national en annonçant l’ouverture de cette nouvelle technologie dans le quartier de l’Opéra à Paris. «L’étape parisienne est la première dans la couverture des principales villes de France», annoncent les instances d’Orange. Quinze villes seront donc prochainement concernées. L’année dernière, Marseille, Lyon, Nantes et Lille ont déjà bénéficié de cette technologie. À noter que dès le 7 février, l’opérateur proposera une gamme de terminaux compatibles «4G/H+» comprenant : plusieurs smartphones, une tablette et un domino 4G/H+. On n’arrête pas le progrès…

Vandoeuvre

Biancamaria en marche
Début de la viabilisation des terrains pour le fameux projet d’écoquartier Biancamaria ! Cette opération de reconquête urbaine connaît aujourd’hui sa première tranche de travaux importants du côté de la rue du 8ème Régiment d’Artillerie et du boulevard Barthou, en attendant la sortie de terre des premiers bâtiments certifiés BBC (Bâtiment basse consommation) où 250 logements sont annoncés par les promoteurs Bouygues Immobilier, Mediater, Novemai et mmH (Meurthe-et-Moselle Habitat) qui viennent de déposer leur permis de construire. La zone d’aménagement concerté (ZAC) Biancamaria devrait s’étendre sur près de dix hectares. À terme 660 logements (75 % de collectifs, 20 % intermédiaires et 5 % d’individuels) sont annoncés. 25 % des ces habitations seront destinées à l’habitat social et seront gérés par les deux bailleurs mmH et Batigère. Coût de l’opération : 1,5 million d’euros.

Start-Up

Academy à Nancy
La «Start-Up Academy» est née ! Le 24 janvier dernier, à l’occasion de la troisième édition des journées Startup organisées conjointement par l’Esstin (Ecole supérieure des sciences et technologies de l’ingénieur de Nancy), l’Ecole des Mines de Nancy et Telecom Nancy (anciennement l’Esial), la première édition de la «Start-Up Academy» a vu le jour. Ce concours est sponsorisé par les entreprises IBM, Orange, Astek, CGI et la BPLC. Objectif : faire découvrir de nouvelles entreprises innovantes créées ou en cours de création, notamment par des jeunes issus des écoles d’ingénieurs organisatrices de la manifestation.

OPH

Isolation toute…
98 % du parc de logements de l’OPH (Office public de l’habitat) en très haute performance énergétique ! C’est l’objectif affiché et présenté par Patrick Descadilles, son directeur, à l’occasion de la cérémonie des voeux le 17 janvier dernier. Les 2 % restants des 63.000 logements gérés par l’office sont des bâtiments classés, ils ne peuvent donc bénéficier de travaux d’isolation par l’extérieur. 10.000.000 d’euros seront injectés pour atteindre cet objectif énergétique

SNDGCT

En convention
Le métier de DGS (Directeur général des services). L’Autorité et responsabilité. Formation et Réseau. Trois ateliers pour une convention interrégionale riche en informations. La branche régionale du SNDGCT (Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales) organise sa convention annuelle le 15 février prochain à Essey-lès-Nancy. «Ce rendezvous permet de se retrouver pour prendre connaissance des travaux de notre syndicat sur le plan national. Ce moment d’échange permet également de se concerter sur nos pratiques professionnelles et d’aborder l’ensemble des problématiques communes», explique Franck Lefebvre, le président régional du SNDGCT. «Cette année, nous réfléchirons à la définition de notre métier en apportant une analyse aux questionnaires transmis aux adhérents du Grand Est et en nous appuyant également sur les témoignages des intervenants. Enfin, ce temps est nécessaire pour exprimer l’avis des professionnels de nos régions afin d’apporter nos revendications à notre ministère de tutelle.» Point complet dans notre prochain numéro.

Ecrouves

Ecoparc pour artisans
Un écoparc pour les artisans du Bâtiment ! C’est ce qui est en train de sortir de terre du côté d’Ecrouves sur l’ancien site du Génie. Quatre hectares sont en cours d’aménagement par la Communauté de communes du Toulois. Ils devraient accueillir prochainement plusieurs professionnels spécialisés dans le second oeuvre.

Auto-entrepreneur

Point de l’Insee
L’auto-entreprise : le choix de la simplicité ! C’est le titre de la dernière étude de l’Insee sur le fameux régime d’autoentrepreneur (disponible sur le www.insee.fr/lorraine). «En Lorraine, 8 700 créateurs lorrains ont opté pour ce régime en 2011, soit 60 % des créateurs d’entreprise. Leurs principales motivations étaient la volonté d’entreprendre, d’assurer leur propre emploi ou de développer une activité de complément», peut-on lire dans cette étude. Les statisticiens de l’Insee ont notamment dressé un portrait intéressant sur le profil financier des auto-entrepreneurs lors de leur phase de lancement. «Quatre auto-entrepreneurs sur dix ont démarré leur entreprise sans aucun moyen financier. Seulement 8 % des projets ont nécessité un budget de démarrage de plus de 8 000 euros. Même pour les projets les plus conséquents, 60 % des créateurs s’autofinancent, 21 % ont eu recours à des emprunts bancaires en leur nom personnel, 8 % à des emprunts bancaires au titre de l’entreprise, et 6 % ont bénéficié de subventions ou de primes.» A noter que malgré une hausse depuis 2009, le revenu moyen des créateurs via l’auto-entrepreneuriat, reste faible. Il s’élève à moins de 2 950 euros par an pour la moitié d’entre eux en 2011.