Entrepreneuriat

Lila : faire éclore l’innovation

Lila, quatre lettres pour «living labs applications», soit un projet de collaboration interrégionale à l’échelle européenne, afin d’aider les entreprises innovantes à s’implanter sur de nouveaux marchés. Promotech CEI en est le coordinateur et le lancera le 17 janvier en compagnie de ses partenaires allemands, anglais, belges et luxembourgeois.

455
Jacky Chef, directeur de Promotech et Sébastien Leflont, chargé de mission, sont les coordinateurs français du projet européen Lila d’adaptation de produits innovants à l’export.
Jacky Chef, directeur de Promotech et Sébastien Leflont, chargé de mission, sont les coordinateurs français du projet européen Lila d’adaptation de produits innovants à l’export.
Jacky Chef, directeur de Promotech et Sébastien Leflont, chargé de mission, sont les coordinateurs français du projet européen Lila d’adaptation de produits innovants à l’export.
Jacky Chef, directeur de Promotech et Sébastien Leflont, chargé de mission, sont les coordinateurs français du projet européen Lila d’adaptation de produits innovants à l’export.

«Lila va permettre de donner une dimension internationale à notre action», c’est par ces mots que Jacky Chef, directeur de Promotech CEI, présente le projet européen dont il assure la coordination. Le lancement est prévu le 17 janvier prochain à l’hôtel de la Reine à Nancy en présence de ses partenaires : Digital Birmingham en Angleterre, Ini-Novation de Darmstadt, Technoport du Luxembourg et EBN de Bruxelles pour l’Union européenne. D’une durée de trois ans et soutenu financièrement au niveau européen, «le projet a pour objet de faciliter l’internationalisation des jeunes entreprises, en organisant une validation et une adaptation des produits et des services par les utilisateurs des régions ciblées. De travailler avec nos partenaires du domaine de l’innovation, afin de réduire les disparités entre les territoires européens et ainsi renforcer leurs performances économiques», poursuit-il. L’objectif est de travailler à l’adaptation des produits et des services aux régions, pour faciliter leurs exportations : traductions de mode d’emploi, couleurs des emballages, adaptations aux goûts des usagers etc.

Innovation ouverte

«Lila vient compléter les dispositifs existants d’aide à l’export, j’insiste bien sur ce point, et sera mis à la disposition des opérateurs traditionnels comme les CCIT», souligne Jacky Chef. A Nancy, Lila a pour objet d’inviter le grand public a participer à des séances de découvertes et de tests de produits locaux et étrangers pour faire valoir leur avis et suggestions. Cette démarche, l’innovation ouverte est déjà pratiquée par les grands groupes sous forme de «labs» comme : Orange, la SNCF ou encore l’Oréal, mais encore peu répandue au sein des PME. «La démarche d’innovation ouverte est déjà en place au niveau local, avec des entreprises guidées par leurs utilisateurs actuels ou futurs. Lila permet d’aller encore plus loin, pour la première fois, les entreprises innovantes pourront entrer en interaction directe avec les utilisateurs d’autres régions européennes», explique Sébastien Leflont, chargé de mission chez Promotech et chef de projet. Une implication des citoyens dans le processus de création d’entreprise pour mieux réduire la fracture avec l’économie?

Pour plus d’infos : www.promotech.fr