Filière Numérique

Sensibilisation féminine

Le numérique au féminin ! Nom de code de l’opération de sensibilisation annoncée par l’IUT Nancy Brabois, le 13 mars à partir de 10 heures dans l’amphithéâtre n° 3 de ses locaux de Villers-lès- Nancy, pour faire connaître les métiers du numérique aux collégiennes et lycéennes de Meurthe-et-Moselle. «L’objectif est tout d’abord d’informer les jeunes […]

438

Le numérique au féminin ! Nom de code de l’opération de sensibilisation annoncée par l’IUT Nancy Brabois, le 13 mars à partir de 10 heures dans l’amphithéâtre n° 3 de ses locaux de Villers-lès- Nancy, pour faire connaître les métiers du numérique aux collégiennes et lycéennes de Meurthe-et-Moselle. «L’objectif est tout d’abord d’informer les jeunes filles de l’existence de métiers qu’elles ne connaissent guère, à l’image d’ingénieure ou technicienne télécom, en passant par consultante ou planificateur tactique. Les femmes sont encore peu nombreuses dans ce secteur», expliquent les organisateurs. Histoire de faire passer le message, et pourquoi pas de créer des vocations, plusieurs femmes spécialistes du numérique en activité viendront témoigner de leurs parcours. Cadres chez Alcatel- Lucent, Logica-CGI, TDF, Nextira One ou encore chez TL Systèmes, elles viendront s’entretenir avec les jeunes visiteuses et les encourager à faire fi des clichés «Cette journée d’échanges vise à ouvrir l’horizon des jeunes filles quant à leur orientation et les inciter à choisir des filières qu’elles ne s’autorisent guère envisageables jusqu’alors. Espérons que plusieurs d’entre elles viendront occuper quelques-uns des 700 000 postes à pouvoir dans le secteur des TIC (Technologies de l’information et de la communication) d’ici 2015 en Europe.»

Environnement

Ça chauffe dans le Grand Nancy

Alors que l’hiver n’est pas encore terminé, le Grand Nancy tire un bilan, positif de la saison de chauffe 2012- 2013. «Le dispositif des réseaux de chaleur du Grand Nancy a fonctionné à plein régime, afin d’apporter à ses abonnés une énergie calorifique à la fois écologique, économique et sociale», explique-t-on au Grand Nancy. Puisque la moitié de l’énergie distribuée sur les réseaux de chaleur de l’agglomération est obtenue à partir d’énergies renouvelables et les procédés de traitement des gaz de combustion utilisés sur les centrales de production permettent de limiter considérablement les émissions de poussières issues de la combustion du bois. Une énergie majoritairement produite à partir de sources renouvelables, notamment la combustion des ordures ménagères. «En outre, le dispositif de chaufferies biomasse installées sur l’agglomération permet la valorisation annuelle d’environ 50 000 tonnes de bois-énergie (bois inutilisé issu de l’exploitation forestière) et permet la création locale de revenus et d’emplois», soulignet- on à la communauté urbaine. Mais loin de se satisfaire de ces bons résultats le Grand Nancy entend poursuivre ses efforts et sa réflexion concernant les questions énergétiques et s’est engagé dans la réalisation d’un schéma directeur du service public de chauffage urbain. Son objectif ? «Anticiper le devenir des réseaux de chaleur à l’horizon 2020 et de garantir un développement toujours plus vertueux des dispositifs en place tant sur le plan environnemental, qu’économique ou social.»

Saint-Gobain

Redressement anticipé…

«Pour 2013, après un point bas atteint entre mi- 2012 et mi-2013, nous anticipons un redressement de notre d’exploitation au second semestre.» Dixit Pierre-André de Chalendar, le PDG du groupe Saint-Gobain dans une série de publicités dans des quotidiens nationaux cette semaine au sujet des résultats annuels 2012 du groupe. «L’année 2012 aura été marquée par un nouveau ralentissement général des économies européennes et par une perturbation de la croissance en Asie et dans les pays émergents sur nos principaux marchés, notamment ceux du vitrage. Face à cet assombrissement de la conjoncture, nous avons réagi rapidement par de nouvelles réductions des coûts à hauteur de 520 millions d’euros et un contrôle accru de notre trésorerie», poursuit le PDG de Saint-Gobain. «Dans un environnement économique mondial qui demeure incertain, malgré des améliorations attendues en Amérique et en Asie, nous maintenons plus que jamais notre cap stratégique.» En 2012, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 43,2 milliards d’euros. Le résultat d’exploitation affiche les 2,9 milliards. Le résultat net courant est de 1,1 milliard. Reste à attendre la publication du chiffre d’affaires du premier trimestre annoncée pour le 25 avril prochain.

Immobilier

OptimHome recrute

2 400 collaborateurs à embaucher dans toutes les régions de France ! C’est ce qu’annonce OptimHome, le premier réseau immobilier à domicile. «Nous entendons poursuivre notre développement cette année en mettant en oeuvre une stratégie de recrutement et de communication particulièrement dynamique sur le territoire français. La recherche d’un emploi est une préoccupation majeure pour les Français aujourd’hui. Grâce à une approche de l’immobilier beaucoup plus adaptée à la réalité économique actuelle, nous sommes en position de recruter 200 nouveaux conseillers en immobilier indépendants par mois en France», assure ce réseau fondé en 2006. La région Lorraine et le département meurthe-et-mosellan ne devraient pas être épargnés par cette vague de recrutement annoncée. «Nous recherchons des personnes motivées, débutantes ou expérimentées, ayant avant tout le sens du commerce et du service client. En toute autonomie, elles pourront se développer tout en étant épaulées et encadrées pendant six mois par des consultants salariés de notre groupe et bénéficieront tout au long de leur activité du soutien des confrères locaux, régionaux et nationaux de notre réseau.» Les personnes intéressées et les potentiels candidats peuvent se connecter sur le site : www.optimhomerecrutement. com.