Artisans

Soutien aux créateurs

Pascal Kneuss, Président de la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat et le Conseil régional de Lorraine ont visité une entreprise artisanale naissante : SIEG Sarl à Maizières-lès-Metz, une entreprise d’installation électrique créée le 1er mai 2012. Le soutien à la création d’entreprises étant une des priorités de la Région Lorraine, elle a appuyé […]

294

Pascal Kneuss, Président de la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat et le Conseil régional de Lorraine ont visité une entreprise artisanale naissante : SIEG Sarl à Maizières-lès-Metz, une entreprise d’installation électrique créée le 1er mai 2012. Le soutien à la création d’entreprises étant une des priorités de la Région Lorraine, elle a appuyé une politique d’accompagnement mise en place au sein du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Lorraine depuis plus de dix ans pour guider les porteurs de projets de création d’entreprises aux différentes étapes de création de leur entreprise.

Viessmann

40 ans d’union Viessmann
Faulquemont produit des capteurs solaires thermiques. Le site est même devenu le centre de compétences européen du groupe. Implanté depuis 40 ans en Moselle, Viessmann a pris ce tournant stratégique, consacré en 2009 par la création d’un bureau d’études de 30 personnes, dont des ingénieurs et techniciens. Il conçoit tous les systèmes et fait de Faulquemont le centre de compétences européen pour cette production de capteurs solaires thermiques. L’usine emploie 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 120 M€. «Nous sommes, avec la production de ces capteurs plats, dans le chauffage à partir d’ énergies renouvelables», résume Marc Vigneron. La société vient d’équiper récemment une prison ultramoderne au Mexique, avec 1 000 capteurs et 200 ballons. Mais Viessmann ne s’arrête pas là. «Nous développons depuis peu des petits systèmes de cogénération où quand vous produisez du chauffage, vous produisez également un peu d’électricité. Nous réalisons ainsi une petite chaudière, de microcogénération où on produit du chauffage et de l’électricité pour soi, et le surplus d’électricité, on le met dans le réseau.» Et sur place, à Faulquemont, Viessmann ne cesse d’innover pour améliorer ses capteurs. Le site investit 5 M€ pour développer de nouveaux produits. Il est le seul fabricant à faire la couche solaire avec la recherchedéveloppement, cette fameuse couche absorbante de l’énergie solaire de son capteur dont la société conserve précieusement le secret de fabrication.

ArcelorMittal-Etat

C’est signé
François Marzorati, à qui le gouvernement a confié la mission de suivre la mise en oeuvre des engagements pris par ArcelorMittal à Florange, a annoncé que l’accord entre le groupe sidérurgique et l’Etat était «officiellement» signé, côté industriel, par Robrecht Himpe, vice-président du groupe pour l’Europe, et côté gouvernement, par Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, et par quatre ministres : Arnaud Montebourg (Redressement productif), qui l’avait pourtant vivement critiqué, Pierre Moscovici (Economie et Finances), Michel Sapin (Travail et Emploi), et Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur et Recherche). ArcelorMittal s’engage, pour l’essentiel, à réaliser 180 M€ d’investissements sur cinq ans au moins, à maintenir le «packaging» à Florange, à développer le centre de recherche de Maizières-lès- Metz et à ne pas démonter les installations de Florange d’ici à six ans, dans l’espoir (de plus en plus ténu) d’une expérimentation locale du projet Ulcos. «La signature de cet accord me permet d’organiser, dès vendredi prochain, la première réunion de travail effectif du comité de suivi», a précisé hier François Marzorati. FFTB Fait son cinéma ! Alors que le marché de la terre cuite se porte bien, la Fédération Française des Tuiles et Briques annonce le lancement de deux «webséries » qui racontent la démarche de deux familles. Ces deux familles, l’une de Metz, l’autre de Perpignan, ont décidé de partager leur expérience et d’expliquer leur choix pour un style de vie «terre cuite». Retrouvez les web-séries sur le www. jeconstruisterrecuite.com

CCIT 57

Horaires modifiés
Depuis le 1er février, la CCI de la Moselle accueille le public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 17 h 30. Ces nouveaux horaires s’appliquent à toutes les antennes CCI du département (Yutz, Sarreguemines et Sarrebourg), à l’exception de CCI Formation qui conserve ses créneaux d’ouverture habituels (du lundi au vendredi de 7 h 45 à 12 h et de 12 h 45 à 17 h 30)