Transmission d’entreprise

Les bonnes questions à poser au cédant

Le repreneur est parfois désemparé par les aléas et les difficultés qui jalonnent le parcours de la recherche et la concrétisation d’une acquisition d’entreprise. Il peut perdre beaucoup de temps sur des dossiers dont la probabilité d’aboutissement est très faible pour lui. Il doit être capable de poser les bonnes questions et, surtout, d’appréhender des «non-dits» essentiels pour pouvoir mener à bonne fin la négociation.

301
Vous devez être connectés pour visualiser cet article