Entrepreneuriat

Les créateurs ont eu le droit de Cité

Quarante jeunes créateurs d’entreprise de la couveuse Pacelor ont organisé, au centre intercommunal de Laxou samedi dernier, la première édition de la Cité des créateurs. Au-delà de faire découvrir leurs savoir-faire et la dynamique entrepreneuriale présente sur ce territoire de l’agglomération nancéienne, les jeunes pousses ont surtout démontré leur force de cohésion tordant le cou à la morosité ambiante.

399
Les quarante jeunes créateurs d’entreprises de la couveuse Pacelor ont organisé samedi dernier la première édition de la Cité des créateurs au centre intercommunal de Laxou. Une manifestation à réitérer.
Les quarante jeunes créateurs d’entreprises de la couveuse Pacelor ont organisé samedi dernier la première édition de la Cité des créateurs au centre intercommunal de Laxou. Une manifestation à réitérer.
Les quarante jeunes créateurs d’entreprises de la couveuse Pacelor ont organisé samedi dernier la première édition de la Cité des créateurs au centre intercommunal de Laxou. Une manifestation à réitérer.
Les quarante jeunes créateurs d’entreprises de la couveuse Pacelor ont organisé samedi dernier la première édition de la Cité des créateurs au centre intercommunal de Laxou. Une manifestation à réitérer.

Plus qu’un salon, un véritable exercice pédagogique à la sauce entrepreneuriale pour les quarante jeunes créateurs d’entreprises organisateurs de la première édition de la Cité des créateurs au centre intercommunal de Laxou samedi dernier. Tous issus de la couveuse d’entreprises, Pacelor de l’accompagnateur Alexis Lorraine, «ils ont mis en commun leurs compétences pour monter et animer cet événement. Un mouvement collectif enrichissant pour chacun d’eux», assure Louis-Michel Barnier, le délégué général de l’outil régional d’accompagnement à la création au développement et à la transmission d’entreprises en Lorraine. Une idée, proposée par Kim Mouzon de CréaKim, spécialisée dans la création et la customisation en couture «qui voyant le potentiel et la richesse des différentes entreprises en couveuse, a lancé le mouvement», explique Christelle Terrien, la directrice de Pacelor. Culture et Loisirs. Services aux entreprises. Métiers d’Art ou encore Communication tout ce petit monde a créé une véritable émulsion à l’occasion de cette journée de découverte pour un public curieux et présent (à la mi-journée quelque 230 visiteurs étaient enregistrés).

Mise en réseau indispensable

«L’organisation de ce salon est exemplaire d’une démarche portée par les intéressés eux-mêmes qui se sont mis en mouvement et de manière collective pour que cette manifestation soit réussie», continue Louis-Michel Barnier. «Cela illustre également le fait que la mise en réseau des TPE (Très Petites Entreprises) est aujourd’hui nécessaire avec d’autant plus d’acuité que le contexte économique est dur.» Bien conscient que le climat conjoncturel ambiant est loin d’être positif, les différents participants ont démontré par leur implication et leur volonté d’aller de l’avant, que l’esprit entrepreneurial est toujours bien présent. De quoi réjouir, Jacques Bachmann, le président d’Alexis Lorraine, présent dans les allées du salon et tout simplement «impressionné par les animations réalisées à l’image des défilés de mode du matin et de l’après-midi. Cela met du baume au coeur de voir cette implication.» Reste à la rendre la plus communicative possible. Si la Cité des créateurs a fermé ses portes, elle devrait revenir logiquement pour une deuxième édition et continue sur le portail : www.citedescreateurs.com.