Val de Lorraine Entreprendre

Les TPE ne comptent pas pour des prunes

La section TPE de l’association Val de Lorraine Entreprendre organise le 28 mars un forum au restaurant du parc de la zone Eiffel Energie de Pompey sur le thème «les TPE partent à la conquête des PME». Derrière l’aspect convivial de la quarantaine d’exposants annoncés, s’inscrit une volonté de prise de parole de cette typologie d’entreprises trop souvent oubliées et peu écoutées.La section TPE de l’association Val de Lorraine Entreprendre organise le 28 mars un forum au restaurant du parc de la zone Eiffel Energie de Pompey sur le thème «les TPE partent à la conquête des PME». Derrière l’aspect convivial de la quarantaine d’exposants annoncés, s’inscrit une volonté de prise de parole de cette typologie d’entreprises trop souvent oubliées et peu écoutées.

507
«Nos grandes entreprises ont encore du mal à identifier l’innovation portée par nos TPE», assure Christophe Rondelet, responsable la section TPE de Val de Lorraine Entreprendre (VLE) entouré d’une partie de l’équipe d’organisation du forum du 28 mars.
«Nos grandes entreprises ont encore du mal à identifier l’innovation portée par nos TPE», assure Christophe Rondelet, responsable la section TPE de Val de Lorraine Entreprendre (VLE) entouré d’une partie de l’équipe d’organisation du forum du 28 mars.
«Nos grandes entreprises ont encore du mal à identifier l’innovation portée par nos TPE», assure Christophe Rondelet, responsable la section TPE de Val de Lorraine Entreprendre (VLE) entouré d’une partie de l’équipe d’organisation du forum du 28 mars.
«Nos grandes entreprises ont encore du mal à identifier l’innovation portée par nos TPE», assure Christophe Rondelet, responsable la section TPE de Val de Lorraine Entreprendre (VLE) entouré d’une partie de l’équipe d’organisation du forum du 28 mars.

Les TPE, les oubliées du dialogue et des débats du développement économique ! Si bon nombre de chefs d’entreprise de cette catégorie de sociétés l’assurent en catimini, bon nombre d’entre eux avouent ne pas se sentir à leur place dans les réseaux traditionnels noyautés par les grands patrons de PME-PMI. Histoire de montrer qu’elles existent, et qu’elles ne se limitent pas au «simple» rôle de sous-traitant, une poignée d’irréductibles décidés de la section TPE de l’association Val de Lorraine Entreprendre (VLE) montent au front pour faire entendre et (re)connaître leur spécificité. Comme l’explique Christophe Randolet, dirigeant de la société Swap Services et pilote de la section TPE de VLE. «Il faut arrêter de croire qu’une TPE se gère comme une PME ! Nos moyens et nos difficultés sont très spécifiques pour des raisons d’organisation d’échelle. Sur ce point, il est urgent que tous les acteurs qui soutiennent l’économie régionale et nationale en prennent conscience. Christophe Randolet et ses compagnons de route (Catherine Jagic, Christine Leroy, Sophie Munier, Franck Bersauter et Gaël Kartheiser), organisent le 28 mars, au restaurant du parc de la zone Eiffel Energie de Pompey, un forum sur le thème : «Les TPE partent à la conquête des PME».

Renforcer les liens

Sous la forme d’un village, la quarantaine d’exposants (tous membres de la section TPE de VLE) présenteront leurs services pour se faire connaître «auprès des grands groupes et surtout de leurs cadres décisionnels, histoire qu’ils prennent, enfin, conscience que les compétences sont à proximité et qu’il n’est pas nécessaire d’aller chercher très loin ce que l’on a à portée de main.» Tables rondes et discussions sont annoncées pour tenter de démontrer que les liens entre TPE et PME se doivent d’être renoués réellement aujourd’hui. Une reconnaissance souhaitée, une visibilité à renforcer et une volonté affichée de peser de tout leur poids sur le développement économique et territorial de la région. «Nos grandes entreprises ont encore du mal à identifier l’innovation portée par nos TPE et elles continuent souvent à sous-traiter aux quatre coins de l’Hexagone, voire même à l’étranger, alors que les savoir-faire et les innovations qui feront notre compétitivité de demain sont à leurs portes.» Une conquête des consciences nécessaires pour que l’ensemble du tissu entrepreneurial soit tiré vers le haut. «Si nos TPE se développent, cela profitera à tout le monde.» Reste à briser réellement la glace.

Pour plus d’infos www.vl-entreprendre.org