Amiante

Patience des victimes

Sept victimes ou proches de victimes de l’amiante en Moselle-Est ont déposé plainte au pénal contre les HBL. Mais les procédures s’éternisent. Une action nationale a lieu la semaine dernière à Paris. C’est le 16 octobre 2005 que sept victimes ou familles de victimes de l’amiante ont porté plainte au pénal pour homicide et blessures […]

360

Sept victimes ou proches de victimes de l’amiante en Moselle-Est ont déposé plainte au pénal contre les HBL. Mais les procédures s’éternisent. Une action nationale a lieu la semaine dernière à Paris. C’est le 16 octobre 2005 que sept victimes ou familles de victimes de l’amiante ont porté plainte au pénal pour homicide et blessures involontaires et contre les HBL auprès du tribunal de Sarreguemines. Il s’agit d’anciens mineurs de fond exposés aux poussières d’amiante à Creutzwald, Merlebach, d’anciens des cokeries de Marienau et de Carling ou de la centrale thermique Emile-Huchet de Carling-Saint-Avold. «Pour l’instant, quatre anciens dirigeants de la centrale Emile- Huchet et de la cokerie de Carling ont été entendus ou convoqués courant 2012. Une mise en examen a été signifiée à un ancien directeur de la centrale de Carling-Saint-Avold. C’est maigre pour une procédure qui dure depuis sept ans et demi. Le manque de moyens de l’institution judiciaire est clairement la cause de ces retards intolérables. Il faut que les choses bougent car nous risquons de voir des responsables blanchis au seul motif d’une instruction trop longue.», explique Maître Antoine Fittante, avocat défendant les sept dossiers du Bassin houiller.

ESITC

Ingénieurs en débat

Les élèves de quatrième année de l’École Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction (ESITC) installée sur le Technopôle de Metz viennent d’organiser le Forum Avenir Construction 2013. En inaugurant ce forum, aux côtés de Thierry Jean, adjoint au maire de Metz et Président de Metz Métropole Développement, Stéphane Wuilque, son président et Marcel Poinsignon, son directeur se sont plu à rappeler, au travers des vingt ans d’existence de l’école, l’excellence des partenariats existant avec les entreprises du BTP, à l’exemple des quarante-cinq entreprises présentes sur le forum, son directeur insistant plus particulièrement sur la qualité du cursus d’études proposé et les défis qu’ont à relever les futurs ingénieurs.

Montan-Solar

Nouvelle centrale photovoltaïque

La société Montan-Solar, filiale de la RAG (direction des Houilles de la Sarre) a l’intention de construire une centrale photovoltaïque sur le terrain de l’ancienne cité minière «Ludweiler Kolonie». Le terrain s’étend sur huit hectares. Montan-Solar estime le rendement de la future centrale à quatre, voire même cinq MW, à condition que cette nouvelle installation soit reliée au réseau d’ici fin 2013. Les services administratifs de la Ville de Völklingen soutiennent ce projet. Mais les habitants, invités à une réunion d’information, ont émis des critiques.

Kinepolis

Fauteuils numérotés

Révolution dans le monde du 7e Art, ce nouveau service exclusif permettra à chaque spectateur de choisir à l’avance son fauteuil en salle. La réservation peut se faire par Internet ou au guichet. Le nouveau logiciel de billetterie propose automatiquement le siège libre situé le plus au centre. Déjà actif en Espagne et en Belgique, la numérotation des fauteuils connaît un vif succès auprès des spectateurs. Après Kinepolis Nancy et le Forum Centre Nîmes, tous deux équipés dès leur ouverture, les Kinepolis de Saint-Julien-lès-Metz et de Thionville proposeront les fauteuils numérotés à partir du 10 avril. Les autres Kinepolis suivront au cours de l’année.

Illange

Zone électrifiée

660 000 € d’investissement sont prévus pour la création d’un nouveau tronçon de réseau électrique souterrain pour alimenter le futur centre d’affaires sino-européen, Itec Europe, que l’entreprise privée TerraLorraine envisage de construire sur la mégazone d’Illange. Pour arriver à la mégazone et alimenter ce centre d’affaires sino-européen, ERDF va faire passer un câble de 20 000 volts sous la Moselle et les voies ferrées de Beauregard. «Ce sera le point d’orgue du chantier, explique Frédérique Lava-Stien, directrice territoriale ERDF en Moselle. Nous effectuerons un forage sous la Moselle et les voies ferrées pour permettre le passage de ce nouveau câble électrique de 20 000 volts.» Les appels d’offres aux entreprises devraient être lancés dans la première quinzaine de mars pour un chantier qui devrait démarrer courant avril.