Bâtiment

Plan bienvenu

La Fédération du BTP de Meurthe-et-Moselle salue le «Plan Bâtiment» mis en avant par le gouvernement ! «Dans un contexte budgétaire corseté, la Fédération française du bâtiment (FFB) se félicite que le président de la République et le gouvernement aient décidé d’amplifier leur action afin de soutenir l’activité, l’emploi et la satisfaction des besoins de […]

412

La Fédération du BTP de Meurthe-et-Moselle salue le «Plan Bâtiment» mis en avant par le gouvernement ! «Dans un contexte budgétaire corseté, la Fédération française du bâtiment (FFB) se félicite que le président de la République et le gouvernement aient décidé d’amplifier leur action afin de soutenir l’activité, l’emploi et la satisfaction des besoins de nos concitoyens», assure la Fédération du BTP 54. Ce fameux Plan Bâtiment annoncé entend jouer sur quatre leviers. Le développement de l’offre foncière et sa densification «avec notamment la simplification des déclarations de projet, du financement de l’aménagement ou encore de la transformation des bureaux en logements.» La volonté d’atteindre l’objectif des 150 000 logements sociaux via l’abaissement du taux réduit de TVA à 5 % à partir du 1er janvier 2014. La réaffirmation de la volonté d’assurer la transition énergétique par une amélioration du parc existant au rythme annuel de 500 000 logements et la mise en place de dispositifs spécifiques destinés à consolider la profession. Deux sont en première ligne : l’autoliquidation de la TVA, une mesure phare réclamée avec constance et force par la FFB pour lutter contre la concurrence déloyale et la modification des règles du CCAG-Travaux (cahier des clauses administratives générales) relatives au paiement du solde des marchés publics. «Ce plan marque, pour le secteur, l’entrée d’un nouveau processus dans lequel nous entendons poursuivre nos actions en faveur de la TVA à taux réduit pour les travaux d’efficacité énergétique, du développement de l’accession sociale et l’exclusion du bâtiment du champ de l’autoentrepreneur », continue la FFB.

Prêt À Partir

Cap sur la Bourgogne

Main passe sur Cap Enos Voyages de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire de la part du groupe Prêt À Partir de Gondreville. L’autocariste et organisateur de voyages continue ainsi sa conquête de la région Bourgogne. La cession de ce nouveau fonds de commerce sera effective au 1er avril. «Cette agence est la première de Prêt À Partir en Saône-et- Loire et elle portera le nom du groupe comme nos quatrevingt- quatre autres agences», assure le dirigeant François Piot. L’agence de Saône-et-Loire a été créée par l’autocariste Michel Fontaimpe de Digoin. Il souhaite aujourd’hui recentrer ses activités de transport qui ont connu une croissance significative cette année. Son entreprise exploite désormais quarante autocars, alors qu’elle en exploitait une petite vingtaine il y a seulement un an. À noter que l’agence de Paray-le-Monial sera toujours sous la responsabilité d’Annie Thibert qui y travaille depuis sa création. Le volume d’affaires de cette nouvelle entité du groupe meurthe-et-mosellan est estimé à 800 000 euros.

Grand Nancy

Musées en réserve commune

Les fonds patrimoniaux de cinq musées de la Ville de Nancy et du Grand Nancy vont être regroupés en un seul et même lieu ! Le Musée des Beaux-arts, le Musée de l’École de Nancy, le Musée Lorrain, Muséum-Aquarium et Musée de l’Histoire du Fer vont faire réserve commune ! Le bâtiment de 3 573 m², situé sur le Parc d’Activité Saint Jacques II à Maxéville, sera inauguré le 8 avril prochain en présence, notamment de Marie-Christine Labourdette, directrice du service des Musées de France, d’André Rossinot , président de la Communauté urbaine du Grand Nancy et d’Henri Begorre, le maire de Maxéville. Le projet d’un coût global de plus de 8,5 millions d’euros, a été pensé comme un lieu de stockage des oeuvres, mais également un lieu vivant pour l’étude, la conservation et la préservation de ces dernières, tout en permettant de désengorger les différents musées.

ERDF

Portes ouvertes

L’électricité en toute transparence ! À l’occasion des Journées de l’Énergie, du 28 au 31 mars, le groupe ERDF annonce sa participation à cet événement phare du débat sur la transition énergétique. Quatre sites lorrains d’ERDF seront ainsi ouverts au public le 31 mars dont celui de Villers-lès- Nancy du boulevard Cattenoz. «Au-delà de la sensibilisation à la transition énergétique, cet événement est une belle occasion pour découvrir dans une atmosphère conviviale notre entreprise, ses métiers, ses activités et ses grands projets», assure-t-on chez ERDF.

Akerys Promotion

Programmes à Nancy

Le Charme sur le Plateau de Haye et les Jardins de Haye du côté de la rue Maréchal Koenig. Deux programmes nancéiens, auxquels s’ajoute : Le Clos des Arts à Vandoeuvre du côté de la rue Saint Colette ! C’est l’offre que vient de lancer l’agence Akerys Promotion dans l’agglomération nancéienne. «Ces programmes répondent aux normes du label BBC ou RT 2012 visant à réduire les consommations d’énergie, tout en respectant l’environnement. Ces normes permettent également l’optimisation des deux dispositifs créés en faveur de l’accession à la propriété et de l’investissement locatif : le PTZ + et la loi Duflot», assure l’agence.

Sel et Vermois

Bâtiment en 2014

Sortie de terre prévue pour le début de l’année prochaine, le tout pour un montant de 3,5 millions d’euros. Le nouveau siège social de la Communauté de communes de Sel et Vermois devrait prochainement voir le jour à Saint-Nicolas-de-Port. L’information a été confirmée le 21 mars à la mairie d’Hudiviller à l’occasion du conseil communautaire qui a voté le budget pour cette année. Le budget 2013 de la structure intercommunale s’élève à 16,5 millions d’euros.

Compagnons du Devoir

JPO réussies

Vingt-huit métiers et autant de filières et tout cela du CAP à la Licence professionnelle. Les Compagnons du Devoir ont ouvert leurs portes, un peu partout en France, le weekend dernier pour faire découvrir leurs formations aux plus jeunes. Au centre de Jarville-la- Malgrange, c’était le Bâtiment qui était à l’honneur. Six métiers du secteur y sont enseignés (couvreur, charpentier, maçon, menuisier, métallier-serrurier et plombier). Quatre cents personnes ont franchi les portes du centre jarvillois et d’après les organisateurs, 60 à 70 % des jeunes se pré-inscrivent pour suivre les formations. La moitié de ces pré-inscrits intègrent ensuite cette grande maison du partage et de l’acquisition des savoir-faire et du savoir-être.