Salon du Brasseur

16ème coulée de bière à Saint-Nicolas

La cité portoise accueille, du 26 au 28 avril, la 16ème édition du Salon du Brasseur organisé par le Musée français de la brasserie. À côté des activités et conférences destinées aux professionnels, puristes et amateurs avertis, un marché de la bière est annoncé le dimanche 29 avril. À visiter sans modération, côté consommation… c’est l’inverse.

Une quarantaine d’exposants «made in Bière» seront présents à l’occasion de la 16ème édition du Salon du Brasseur le week-end prochain à Saint-Nicolas-de-Port.
Une quarantaine d’exposants «made in Bière» seront présents à l’occasion de la 16ème édition du Salon du Brasseur le week-end prochain à Saint-Nicolas-de-Port.
Une quarantaine d’exposants «made in Bière» seront présents à l’occasion de la 16ème édition du Salon du Brasseur le week-end prochain à Saint-Nicolas-de-Port.
Une quarantaine d’exposants «made in Bière» seront présents à l’occasion de la 16ème édition du Salon du Brasseur le week-end prochain à Saint-Nicolas-de-Port.

Les Brasseries de Champigneulles font renaître la «Grand Blonde», bière lorraine mythique des années soixante-dix. Les Brasseurs de Lorraine de Pont-à-Mousson sortent chaque année de nouveaux breuvages qui font mouche, notamment à l’occasion des éditions parisiennes du Salon de l’agriculture. Des artisans brasseurs régionaux de plus en plus ingénieux dans la composition de leur bière artisanale. La mise en bière d’antan (un temps pas si lointain que cela dans la région) serait-elle qu’un mauvais souvenir ? Le Salon du Brasseur annoncé du 26 au 28 avril prochain à Saint-Nicolasde- Port, devrait permettre de répondre par l’affirmatif. «500 brasseries artisanales sont aujourd’hui comptabilisées en France. Elles vont du bar-brasserie dans lequel on consomme la bière brassée sur place, à la ferme brasserie qui utilise les matières premières de l’exploitation, en passant par la micro-brasserie qui commercialise dans les bars et les commerces les plus proches.», explique Benoît Taveneaux, le président du Musée français de la brasserie organisateur de la manifestation.

Concours de bière…

Si le phénomène micro-brasserie est important pour le renouveau qu’il apporte à la bière en la propulsant au rang de produits gastronomiques, il n’intervient que pour une part marginale dans la production française. «Les grands groupes qui continuent à concentrer leurs productions sur des usines sont de plus en plus importants et leurs capitaux dans des portefeuilles internationaux brassent toujours plus de 95 % de la bière française. La cohabitation entre artisanat et industrie est possible dans la brasserie comme elle l’est dans la pâtisserie, la charcuterie, la boulangerie. Le consommateur peut choisir en fonction de son goût, de sa philosophie et de son portefeuille.» Le consommateur, et les curieux pourront d’ailleurs découvrir plus d’une trentaine de bières artisanales à l’occasion de la quatrième édition du Marché de la bière greffé au salon (voir encadré). À côté des différentes conférences techniques annoncées pour les professionnels, le temps fort du salon sera la 17ème édition du concours de bière de Saint-Nicolas-de-Port. Cette année près de 402 échantillons seront en compétition (professionnels et amateurs). Promulgation des résultats le samedi 27 avril à la fin de la deuxième journée du Salon du Brasseur.