Club du Lundi

François Pélissier Un invité 4 étoiles

Les membres du Club du Lundi s’étaient déplacés en nombre au restaurant de la Ferme Sainte Geneviève à Dommartemont, le 15 avril dernier pour partager la table de François Pélissier. Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Meurthe-et-Moselle était l’invité d’honneur du traditionnel repas-débat du club d’affaires apolitique et convivial et s’est prêté avec aisance à l’exercice du portrait et des questions-réponses.

417
François Pélissier, président de la CCIT 54, l’a réaffirmé devant les membres du Club du Lundi, le 14 avril, la Lorraine possède un gros potentiel de développement économique.
François Pélissier, président de la CCIT 54, l’a réaffirmé devant les membres du Club du Lundi, le 14 avril, la Lorraine possède un gros potentiel de développement économique.
François Pélissier, président de la CCIT 54, l’a réaffirmé devant les membres du Club du Lundi, le 14 avril, la Lorraine possède un gros potentiel de développement économique.
François Pélissier, président de la CCIT 54, l’a réaffirmé devant les membres du Club du Lundi, le 14 avril, la Lorraine possède un gros potentiel de développement économique.

«Nous n’avions jamais été aussi nombreux ! Est-ce le soleil, la notoriété du Club ou celle de notre invité qui est la cause de cette affluence des grands jours ?» C’est par ces mots qu’Alain Hénin, président du Club du Lundi, a accueilli et présenté son invité du jour, François Pélissier, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Meurthe-et-Moselle. Élus, chefs d’entreprise, habitués et nouveaux membres avaient fait le déplacement en nombre le 15 avril dernier, la salle du restaurant de la Ferme Sainte Geneviève affichait complet. C’est avec aisance, que le président de la CCIT 54 s’est prêté à l’exercice de la présentation, pour ceux qui ne le connaîtrait pas encore. Évoquant ses «trois vies» de chef d’entreprise, successivement dans les systèmes d’information, les énergies renouvelables et le bâtiment, mais aussi sa «vie publique» de 1995 à 2008 auprès d’André Rossinot, puis à la présidence de la CCIT 54.

Opportunités et stratégie

C’est en «homme ancré dans son territoire», que François Pélissier se présente donc, pour qui, «il n’y a pas de fatalités, il n’y a que celles que l’on a dans la tête. Il faut pousser les portes car il y a toujours des opportunités.» Balayant l’idée d’une crise économique «nous ne sommes pas en crise mais en pleine mutation !», il croit au potentiel de la Lorraine. Au point de créer l’événement et de faire de Nancy «un mini Davos», le temps d’une journée, le 3 mai prochain avec le forum Economic Ideas, un des grands moments du dispositif «Conquête 2013». L’objectif est d’offrir aux chefs d’entreprise un panel d’intervenants de haut niveau, économistes, journalistes et anciens ministres, dont l’exchancelier allemand Gerhard Schröder qui est annoncé. Une journée durant laquelle, «il sera question de vérité, de transparence, de gouvernance économique. L’idée est de réfléchir ensemble.» Le forum affiche presque complet, une centaine de places sur les 500 disponibles restent à pourvoir. Et d’en appeler à la Région, au Conseil économique, social et environnemental, à l’Université, et aux métropoles pour «élaborer une stratégie, nous avons trop perdu, il y a tout à gagner.» Un discours volontariste dont les convives n’ont pas perdu une miette !