Aéroport

Vers quelles pistes ?

La reconquête ! C’est le titre du rapport sur l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine du Conseil économique social et environnemental de Lorraine (CESEL) adopté le 12 avril en séance plénière par l’instance de prospections. «La mission de reconquête comme le dévoile le titre du rapport, vise ainsi à renouer avec les niveaux de trafic atteints avant l’arrivée du […]

377

La reconquête ! C’est le titre du rapport sur l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine du Conseil économique social et environnemental de Lorraine (CESEL) adopté le 12 avril en séance plénière par l’instance de prospections. «La mission de reconquête comme le dévoile le titre du rapport, vise ainsi à renouer avec les niveaux de trafic atteints avant l’arrivée du TGV Est soit 350 000 passagers par an et la disparition progressive du fret», explique Roger Cayzelle, le président du CESEL. Pour parvenir à cette fameuse reconquête souhaitée, le CESEL met en avant plusieurs pistes de développement. «Il faut activer des stratégies marketing et commerciales, analyser la gouvernance ou encore développer des partenariats avec les acteurs du secteur de l’aérien et du tourisme.» Chose que tente de faire la Région (aujourd’hui propriétaire de l’infrastructure), mais pour le CESEL il semble que les choses doivent s’accélérer. «De toute évidence, ce qui apparaît clairement comme une urgence et une clé de la réussite de cette reconquête, repose aujourd’hui dans l’affirmation de la double vocation régionale et métropolitaine de cette porte d’entrée aérienne sur la Lorraine et ses territoires, en collaboration avec les autres plates-formes aériennes régionales et grand régionales.»

Ludres-Fléville

Maison de l’Entreprise…

Une maison de l’Entreprise en lieu et place de l’actuel centre de tri de la Poste sur le Dynapôle de Ludres-Fléville. C’est dans les cartons de l’association Dynapôle Entreprise. Le projet a été mis en avant il y a quelques jours par Jacques Bachmann, le président de l’association, lors de l’assemblée générale annuelle. Autres projets dans les tuyaux : le lancement d’une étude sur le cheminement piétonnier à travers le Dynapôle pour les employés et les passants. L’étude devrait être lancée en 2014.

Saint-Nicolas

Salon du Brasseur

Et de 16 ! Le Musée français de la brasserie organise la prochaine édition du Salon du Brasseur et marché de la bière les 26 et 28 avril prochain à Saint-Nicolas-de-Port. «Cet événement unique en France constitue un véritable temps fort de formation et de rencontres pour les brasseurs de toute la France afin de partager leurs expériences», assurent les organisateurs. Au programme : conférences techniques pour les puristes, démonstrations de brassage, rencontres entre les brasseurs et les organismes professionnels ou encore consultations d’experts dans les différents domaines qui touchent la brasserie. Pour la quatrième année consécutive, un marché de la bière est également annoncé. «Cette association du salon et du marché permet de proposer au public lorrain des bières différentes et habituellement non commercialisées dans la région.» À noter que le concours national de bière aura également lieu pendant la durée du salon.

Batigère

Nouveau service achat

Réorganisation territoriale du service achat chez le bailleur social Batigère ! À l’occasion d’une rencontre avec ses fournisseurs de Lorraine et d’Alsace début avril, Michel Seyers, directeur de Batigère Nord-Est et Sébastien Tilignac, responsable du service achat ont présenté ce nouveau service auprès des 300 fournisseurs et partenaires de tous les corps d’état du bâtiment. «Suite à l’étude des interrogations de nos fournisseurs, nous avons fait le choix d’une réorganisation territoriale du service dans l’objectif de mutualiser les besoins des sociétés en Lorraine Alsace afin de promouvoir la planification et une plus grande lisibilité des commandes et de la compétitivité des achats. Ce service aura, notamment, pour rôle de participer à la définition des cahiers des charges, de fédérer les compétences des collaborateurs, de gérer les appels d’offres très en amont sur les projets dans le cadre de planification pluriannuelle, tout en préservant la proximité des interventions des fournisseurs.» À noter qu’un nouvel outil de gestion de la relation «clientfournisseur » a également été présenté.

Diatelic

Projet sélectionné

Nom de code : E-Chronic- E-Nephro ! Porté par Diatelic, filiale de Pharmagest Interactive de Villers-lès- Nancy, ce projet de E-Santé vient d’être sélectionné, aux côtés de treize autres, dans le cadre des investissements d’avenir. «Ce projet est dédié à la prise en charge par télémédecine de l’insuffisance rénale chronique. Il a été retenu en raison de son caractère innovant et des perspectives de valorisation économique qu’il ouvre», explique le groupe lorrain. Ce projet vise, notamment, à démontrer que la télémédecine peut permettre des économies substantielles dans les trois stades de la prise en charge de l’insuffisance rénale : dépistage, promotion des traitements par dialyse centre et hors centre, suivi de greffe.

Champigneulles

Retour de la «Grande Blonde»

La «Grande Blonde », cette bière premium et mythique des brasseries de Champigneulles des années soixante-dix est de retour. Propriété aujourd’hui du groupe allemand Frankfurfer, la brasserie lorraine vient d’annoncer le lancement de ce (re)nouveau breuvage. Une renaissance houblonneuse à laquelle s’additionne une bière d’abbaye de fermentation haute. Côté commercialisation des deux boissons, elle sera assurée par trois vecteurs : Clair de Lorraine, spécialiste meusien des produits du terroir, de Colombier dans le Toulois et par Rega pour les cafés, les hôtels et les restaurants.

Toul

Pavillon Bleu hissé

Nouvelle reconnaissance à Toul ! Le 20 avril, le Port de plaisance toulois recevra le label «Pavillon Bleu» pour l’année 2013. Créé par l’Office français de la fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe (of-FEEE) en 1985, le Pavillon Bleu valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de recherche et d’application durable en faveur d’un environnement de qualité. «Cet écolabel permet de sensibiliser et de motiver les collectivités locales ou les gestionnaires de ports de plaisance afin qu’ils prennent en compte le critère «environnement» dans leur politique de développement économique et touristique», assure-t-on l’of-FEEE.