Géothermie

L’Andra confirme

La ressource géothermique du sous-sol autour de Bure n’est pas exceptionnelle ! Dans un communiqué l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) réaffirme «qu’il n’existe pas de ressource thermique présentant un intérêt exceptionnel dans la zone que nous étudions pour l’implantation de notre projet de Centre industriel de stockage géologique. » Un groupement […]

La ressource géothermique du sous-sol autour de Bure n’est pas exceptionnelle ! Dans un communiqué l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) réaffirme «qu’il n’existe pas de ressource thermique présentant un intérêt exceptionnel dans la zone que nous étudions pour l’implantation de notre projet de Centre industriel de stockage géologique. » Un groupement d’associations a assigné en justice l’agence considérant qu’elle avait sous-estimé ce potentiel. «Nous réaffirmons que les caractéristiques habituellement recherchées (salinité, température et productivité) pour caractériser un potentiel géothermique ne présentent pas un caractère exceptionnel en tant que ressource potentielle pour une exploitation géothermique profonde» L’Andra affirme que ces conclusions sont confirmés par le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE).

Chômage

Hausse toujours

Plus 10 % ! C’est la hausse annuelle du chômage dans le département. À la fin mars, la Meuse compte 9 868 demandeurs d’emploi de catégorie ‘A’. Cette hausse concerne plus particulièrement les femmes (+ 7,9 %) et les jeunes (+ 12,8 %). Les demandeurs d’emploi de longue durée (supérieure à un an de chômage) affiche les 3 857 au compteur de Pôle Emploi soit une augmentation de 19 % par rapport à l’an passé. Paradoxe de taille, comme dans l’ensemble de la région, bon nombre de postes ne semblent pas être pourvus dans le département. D’après l’enquête sur les besoins de maind’oeuvre de Pôle Emploi (voir notre précédent n° 1601), 2 751 projets de recrutement sont envisagés dans le département.

Renaissance 2013

Année inaugurée

Après la signature de convention entre la ville de Bar-le-Duc et celle de Nancy fin avril au sujet de la fameuse manifestation Renaissance 2013 (du 4 mai au 4 août), le lancement officiel de cette année Renaissance en Meuse vient d’être effectué le 6 mai à l’Hôtel du département à Bar-le-Duc. Christian Namy, président du Conseil général et André Rossinot, le maire de Nancy ont ouvert les festivités. Cette période faste de la Renaissance sera ponctuée dans le département par de nombreuses manifestations aux retombées économiques espérées.