Transport

Metz sous haute surveillance

120 nouvelles caméras de surveillance (elles s’ajoutent aux 80 déjà en place) seront installées le long du réseau de transport Mettis ainsi qu’à des points stratégiques de la ville. 70 caméras seront notamment disposées dans les 37 stations et 20 autres le seront à des points stratégiques afin de réguler le trafic. L’ensemble de la […]

230

120 nouvelles caméras de surveillance (elles s’ajoutent aux 80 déjà en place) seront installées le long du réseau de transport Mettis ainsi qu’à des points stratégiques de la ville. 70 caméras seront notamment disposées dans les 37 stations et 20 autres le seront à des points stratégiques afin de réguler le trafic. L’ensemble de la flotte de bus sera également équipé en caméras, une dizaine par rame. Le coût de financement pour la Ville de Metz s’élève à 168 000 euros pour le matériel et 264 005 euros pour le génie civil.

Urbanisme

L’Amphithéâtre se remplit

Le nouveau quartier de l’Amphithéâtre qui jouxte le Centre Pompidou-Metz, accueille ses premières entreprises cette année, dans un immeuble de 6 300 m2. Avant l’été, seront installés : un service des douanes régionales, le centre de formation de Pôle Emploi ainsi que différents services de la SNCF. Ils seront également rejoints, un peu plus tard, par le siège de la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne quittant la place Saint- Louis. D’autres immeubles sont toujours en construction ou programmés, notamment celui qui accueillera, en 2015, le centre commercial Les Muses qui abritera quatre-vingt-dix magasins et une dizaine de restaurants. Son ouverture est attendue pour 2015.

Énergie

Cattenom soigne ses voisins

Suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima et aux demandes d’information exprimées par les exécutifs de la Grande Région sur les activités de la centrale nucléaire de Cattenom, le Conseil général de la Moselle, qui préside la CLI (Commission locale d’information) de Cattenom, a décidé d’élargir la composition de la CLI aux représentants de la population des régions de la Grande Région. Siégeant déjà à la CLI en qualité d’observateurs, les représentants des autorités locales sarroises, rhénan-palatines et luxembourgeoises en deviennent donc membres de plein droit. Voilà de quoi les rassurer peut-être un peu.

Sport

200 000 euros pour le FC Metz

Lors de la commission permanente du 8 avril dernier, le Conseil général de la Moselle a décidé d’attribuer une aide exceptionnelle de 200 000 euros à l’association du FC Metz. La convention officialisant ce soutien a été signée le 3 mai, juste avant le match opposant le FC Metz à Bastia au stade Saint-Symphorien. Un match auquel ont assisté huit cents jeunes mosellans, invités par le Conseil général de la Moselle.

Industrie

Nouveaux débouchés pour le chanvre

L’usine de transformation de la société Les Chanvriers de l’Est installée à Creutzwald sera prête pour la prochaine récolte de chanvre. L’usine qui affiche des capacités de transformation de 1 200 tonnes par an a nécessité 2,5 millions d’euros d’investissement. Ce projet porté par l’association Est Chanvre qui fédère des producteurs lorrains et alsaciens et des collectivités locales, a été développé alors que le chanvre s’offre de nouveaux débouchés industriels. Ses propriétés isolantes intéressent, notamment la filière automobile ainsi que l’industrie textile.

Rendez-vous

Metz Technopôle en AG

Lundi 13 mai à 18 heures au Cescom (4, rue Marconi à Metz Technopôle) se tiendra l’assemblée générale du Club Metz Technopôle. L’occasion également pour le Club de présenter ses projets pour l’année en cours. La manifestation aura lieu en présence de Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole et de Thierry Jean, adjoint au maire de Metz. L’entrée est gratuite. Renseignements par mail: clubmetztechnopole@ free.fr .

Pisciculture

Le Lindre fait des petits poissons

Patrick Weiten, le président du Conseil général de la Moselle a récemment inauguré l’écloserie du Domaine départemental de Lindre. Le site qui a nécessité deux ans de travaux produit des alevins de février à juin. Plus de cinq millions d’alevins, notamment des brochets et des sandres, y sont déjà nés cette année. Ils sont vendus ou alevinés sur place. Ces alevins proviennent de géniteurs domestiques de la pisciculture ou de poissons pêchés dans les étangs. 2012 était une année de mise en service test avec une production de 3,5 millions de larves de poissons. Parallèlement à cette production, deux expérimentations sont en cours dans le cadre d’une thèse avec l’Université de Sud Bohème en République Tchèque et avec la Filière d’Aquaculture Continentale, l’Université Lorraine et plusieurs pisciculteurs mosellans. Quatre objectifs prioritaires ont été définis pour 2013 : optimiser la production avec une augmentation quantitative des objectifs, augmenter la production de larves de sandre, poursuivre les expérimentations sur la maîtrise de la reproduction contrôlée du sandre, enfin, renforcer le soutien du Conseil général de la Moselle aux pisciculteurs mosellans et de sécuriser la ressource en larves de poissons d’origine locale.