Agriculture

Une bonne récolte… de plastique

Revaloriser les plastiques issus de l’activité agricole ! La Chambre d’Agriculture de Lorraine sensibilise la profession des gens de la terre au recyclage de leurs bidons et autres emballages plastiques. Deux collectes sont réalisées par an dans la région. 3 500 agriculteurs lorrains sont concernés, mais un peu plus d’un tiers d’entre eux jouent cette carte citoyenne. Prise de température le 15 mai sur le site de la coopérative agricole de Dommartin-sous-Amance.

L’an passé, 1 500 tonnes de déchets plastiques agricoles ont été collectées en Lorraine.
L’an passé, 1 500 tonnes de déchets plastiques agricoles ont été collectées en Lorraine.
Le 15 mai, les agriculteurs étaient appelés à venir déposer leurs plastiques usagés à la coopérative agricole de Dommartin- sous-Amance.
Le 15 mai, les agriculteurs étaient appelés à venir déposer leurs plastiques usagés à la coopérative agricole de Dommartin- sous-Amance.

Big bags. Bâches d’ensilage. Films d’enrubannage, en passant par les sacs de semences, les bidons et emballages vides de produits phytosanitaires et de produits pour l’élevage laitier. Les sacs de déchets s’amoncellent petit à petit sur le site de la coopérative agricole de Dommartin-sous-Amance le 15 mai dernier. C’est jour de collecte des plastiques agricoles en Lorraine ! À l’instar de la centaine de sites concernés dans la région, la coopérative meurthe- et-mosellane met à disposition ses agents pour accueillir les agriculteurs éco-citoyens. «Ce type de collecte des plastiques agricoles usagés est organisé deux fois par an, à l’automne et au printemps. C’est une démarche volontaire de l’agriculteur et non une obligation pour cette typologie de produits à la différence des PPNU (produits phytopharmaceutiques non utilisables)», explique Laurent Rouyer, le premier vice-président de la Chambre départementale d’Agriculture de Meurthe-et-Moselle venu se rendre compte sur le terrain de l’opération. À chaque décharge de déchets, l’agriculteur se voit délivrer une attestation de dépôt. Elle prouve que les emballages usagés seront correctement éliminés.

90 % revalorisés

L’an passé, 1 500 tonnes de déchets plastiques agricoles ont été collectées en Lorraine.
L’an passé, 1 500 tonnes de déchets plastiques agricoles ont été collectées en Lorraine.

Des déchets stockés et pris en charge par Adivalor (Agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets agricoles). Cet éco-organisme privé réunit l’ensemble des acteurs de la filière agricole et oeuvre pour cette gestion des déchets afin d’aboutir à une véritable agriculture responsable. La récolte terminée, les déchets partent en direction de différentes unités de transformation de plastiques de l’Union européenne. «Pour les plastiques, la filière a réussi à trouver des débouchés. 90 % des plastiques collectés sont revalorisés en nouvelle matière première.» Pas de filière pure et dure de revalorisation encore en Lorraine même si des tentatives avaient été mises en oeuvre, notamment dans le département de la Meuse. La quasi-majorité de la valorisation se fait hors de la région et en grande majorité chez nos voisins européens. L’an passé sur la région, 1 500 tonnes de déchets de ce genre ont été collectées. Les 3 500 agriculteurs lorrains sont concernés «mais pas plus d’un tiers apportent régulièrement ses déchets plastiques.» La sensibilisation chez les hommes de la terre semble donc encore à mener en Lorraine.