Sécurité routière

Attention…chantiers

Nom de code : opération «Sécurisation des chantiers». Objectif : enrayer la spirale des accidents aux abords des chantiers routiers. La dernière période de contrôles et de sensibilisation en Meuse vient de s’achever le 21 juin sous l’autorité du préfet de la Zone Est. Chaque année, 7 000 agents travaillent sur plus de 100 000 […]

451

Nom de code : opération «Sécurisation des chantiers». Objectif : enrayer la spirale des accidents aux abords des chantiers routiers. La dernière période de contrôles et de sensibilisation en Meuse vient de s’achever le 21 juin sous l’autorité du préfet de la Zone Est. Chaque année, 7 000 agents travaillent sur plus de 100 000 chantiers sur le réseau routier national. En moyenne une soixantaine d’accidents par an y sont dénombrés. Les causes sont multiples et le non-respect des consignes de sécurité par les automobilistes arrive en tête. Face à ce constat, des opérations de sécurisation ont été menées tout au long du printemps sur les principaux axes routiers et autoroutiers de la zone de défense et de sécurité Est avec, notamment un accent mis sur les chantiers de nuit. Bonne chose avant la période estivale et les départs en vacances.

 

Bâtiment

Maison rurale et durable

La maison rurale : une réponse concrète aux enjeux de développement durable, d’économie d’énergie et de lutte contre l’étalement urbain, si sa réhabilitation est bien effectuée. Histoire d’aider les propriétaires dans leur projet de réhabilitation le Conseil d’architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de la Meuse vient de faire paraître un ouvrage intitulé «Faire durer la maison rurale meusienne». De nombreux conseils sont donnés en termes de confort thermique ou encore de préservation de l’identité architecturale du territoire. L’ouvrage est téléchargeable gratuitement sur le portail web du Conseil général : www.meuse.fr

Mécénat

Prêt à Partir pour les girafes

56 000 euros ! C’est la somme que s’est engagé à verser le groupe lorrain, autocariste et organisateur de voyages, Prêt à Partir à l’association Niger Ma Zaada de Bar-le-Duc pour financer un programme de conservation des dernières girafes blanches d’Afrique de l’Ouest sur le plateau de Kouré. Un premier versement de 36 000 euros a été effectué au début du mois suite à la signature d’une convention entre le groupe lorrain et Daniel Masson, le président de l’association. Ce partenariat se décline sur quatre axes : environnemental, économique, social et sociétal. Cette convention vient renforcer la collaboration déjà veille de six ans entre l’ONG Niger Ma Zaada et les agences de voyages Prêt à partir.