Bâtiment

Les électriciens sous haute mutation

La Chambre syndicale des installateurs électriciens (CSIE) de Meurthe-et-Moselle vient de tenir son assemblée générale le 31 mai à Villers-lès-Nancy. Dans un marché du second oeuvre du Bâtiment à la recherche d’un nouveau souffle, cette catégorie de professionnels est surtout confrontée à des mutations sectorielles et réglementaires importantes… transition énergétique oblige. Peu à peu les électriciens se muent en véritables énergéticiens.

390
Les installateurs électriciens sont en pleine mutation ! Ils deviennent, par la force du marché, de véritables énergéticiens.
Les installateurs électriciens sont en pleine mutation ! Ils deviennent, par la force du marché, de véritables énergéticiens.
Les installateurs électriciens sont en pleine mutation ! Ils deviennent, par la force du marché, de véritables énergéticiens.
Les installateurs électriciens sont en pleine mutation ! Ils deviennent, par la force du marché, de véritables énergéticiens.

Transition et rénovation énergétique. RT (Réglementation thermique) 2012. Réseaux intelligents en passant par le photovoltaïque (on en reparle fortement…), la planète Électricité version Bâtiment est en pleine révolution. «Aujourd’hui nos métiers sont en perpétuelle mutation. Notre adaptation est indispensable pour pouvoir continuer à faire tourner nos entreprises. » Dixit Marie-Odile Cochener- Gerardin, la présidente de la Chambre syndicale des installateurs électriciens (CSIE) de Meurthe- et-Moselle à l’occasion de son assemblée générale le 31 mai du côté du restaurant Clos Jeannon à Villers-lès-Nancy. S’adapter… facile (plus ou moins) quand on est un grand groupe. Beaucoup plus délicat quand on est une PME-PMI surtout dans un marché «qui n’offre aujourd’hui aucune visibilité. » D’après la dernière étude du cabinet Xerfi sur la filière électrique, les installateurs électriciens devraient voir leur activité baisser de nouveau de 1,5 %. Elle est passée, en matière de croissance de chiffre d’affaires, de 4,6 % en 2011 à 2,1 % en 2012.

Des acteurs énergétiques…

L’activité des négociants et la production des fabricants de matériels électriques basse tension devraient être également orientées à la baisse cette année. La hausse ne devrait concerner que les fabricants de matériels électriques haute tension en raison des investissements des gestionnaires de réseaux à l’image de RTE et d’ERDF. Dans ce contexte conjoncturel plus «qu’électrique», le salut pour les installateurs, notamment pourrait passer le marché des énergies renouvelables et des fameux «smarts grids», les réseaux intelligents. Reste la question récurrente de la préparation et de l’anticipation à ces nouveaux marchés. «Par la force des choses, nous devons devenir de véritables acteurs de l’intelligence et de la gestion énergétique des bâtiments », continue la présidente de la CSIE 54. Véritables techniciens multi-technique, les électriciens «ne vendent plus un produit, mais un véritable service de conseils en transition énergétique.» Une mini révolution pour la grande majorité des cinquante-quatre adhérents de la Chambre syndicale des installateurs électriciens de Meurthe- et-Moselle. Une révolution qui est loin d’être gagnée pour certains.