Hôtellerie restauration

Les Tuileries remettent le couvert

Après avoir investi 500 000 euros dans la rénovation complète des 41 chambres de l’établissement, une opération qui s’est achevée l’an dernier, Dimitri et François Vadala, les patrons de l’hôtel « Les Tuileries » à Fey, au sud de Metz, se lancent dans un nouveau projet : la création d’un espace bien-être et d’un nouveau […]

694

Après avoir investi 500 000 euros dans la rénovation complète des 41 chambres de l’établissement, une opération qui s’est achevée l’an dernier, Dimitri et François Vadala, les patrons de l’hôtel « Les Tuileries » à Fey, au sud de Metz, se lancent dans un nouveau projet : la création d’un espace bien-être et d’un nouveau bâtiment qui accueillera une trentaine de chambres supplémentaires. Pour l’heure le calendrier n’est pas encore révélé, mais les responsables comptent déposer un permis de construire avant la fin de l’année. L’investissement n’est pas dévoilé, mais il se situerait autour des 2 millions d’euros. L’hôtel restaurant «Les Tuileries » fête ses 20 ans cette année.

Recherche

La R&D d’ArcelorMittal

De passage en Lorraine, les membres de la Commission d’enquête sur la situation de la sidérurgie et de la métallurgie françaises et européennes ont notamment été reçus à Maizièreslès- Metz par la direction de la Recherche et Développement. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce que pèse la R&D au sein du groupe. Dans ce domaine, ArcelorMittal emploie 1 300 personnes dans le monde dont près de 800 en France. Elle est composée de onze implantations de recherche en Europe et en Amérique du Nord. Les dépenses se sont élevées à environ 190 millions d’euros en 2012. La part de la recherche automobile représente environ un quart des dépenses totales. En 2009, le centre de recherche (consacré aux mines et au traitement du minerai) a vu naissance à Maizières-lès-Metz, mais son champ d’action est plus large. «Le site ArcelorMittal de Maizières-lès- Metz emploie aujourd’hui 550 chercheurs, ingénieurs et techniciens, et représente, de loin, le plus grand campus de recherche du groupe. Son champ d’action couvre la quasi-totalité des activités du groupe, des mines jusqu’aux nouveaux produits, en passant par les procédés de fabrication de l’acier», précise Danièle Quantin, directrice des centres de recherche européens et des Ressources Humaines de la Recherche et du Développement.

Industrie

Manuloc mise sur ses chariots

Le groupe Manuloc qui est l’un des tout premiers spécialistes européens des solutions globales de manutention annonce la signature d’un contrat d’une vingtaine de chariots Atex (matériels utilisés en «atmosphère explosive») avec le groupe chimique Arkema. L’entreprise conforte ainsi son positionnement sur ce marché estimé à environ 150 chariots par an, en France. «Avec un parc installé de plus de 200 chariots Atex, nous répondons aujourd’hui à près de 20 % de la demande nationale sur ce type de chariots antidéflagrants. En effet, pour répondre aux exigences de nos grands clients que sont : Arkema, Bluestar, Total gaz, Primagaz ou encore Exxon, nous avons acquis une réelle expertise et défini des critères de transformation de nos engins extrêmement rigoureux qui vont, parfois, au-delà de la directive ATEX 94/9/CE», souligne Philippe Wolff, directeur de l’Exploitation chez Manuloc, via un communiqué. Fondé en 1985 par Catherine Barthélemy, Manuloc emploie plus de 1 200 collaborateurs dont 650 techniciens. Le groupe gère un parc de 28 000 chariots, dont 16 000 en location full service.

Immobilier

Nouvel immeuble Batigère

Atrium. C’est le nom du nouvel immeuble inauguré par le Réseau Batigère le 7 juin. Situé au coeur du quartier de l’Amphithéâtre, à Metz, le bâtiment accueille un commerce de 76 mètres carrés au rez-dechaussée, les services partagés du Réseau Batigère (secrétariat juridique et des sociétés, R&D, administration finance…, soit 100 personnes) sur une surface de 3 602 mètres carrés, aux étages 1 à 3, ainsi que 48 logements dans les 5 étages supérieurs. En sous-sol, l’immeuble abrite 84 places de parking sur deux niveaux. Le réseau Batigère fédère quatorze entreprises sociales pour l’habitat (ESH), une Association (Accompagnement le Mieux Être et le Logement des personnes Isolées – Amli) et deux coopératives présentes dans sept régions. Sa vocation est de faciliter l’accès au logement au plus grand nombre. En Lorraine, Batigère, Sarel, Batigère Nord- Est, Présence Habitat, Amli et La Moselle-Maison familiale en font partie. 10 millions d’euros ont été investis dans cette opération immobilière qui a Patrick Devanthéry pour architecte.

Rendez-vous

Déjeuner champêtre

Le 14 juin se tient le Repas Champêtre du Technopôle, aux Arts et Métiers Paristech, 4, rue Augustin Fresnel, Metz Technopôle, à partir de midi. C’est la dixième année consécutive qu’est organisé ce déjeuner convivial qui rassemble toujours beaucoup de monde, des adhérents du Club Metz Technopôle qui en est l’organisateur, mais pas uniquement puisque la manifestation est accessible à tous. Au menu : cochon grillé. Renseignements et inscriptions par mail jusqu’au 10 juin : clubmetztechnopole@ free.fr