NTIC

Adista et CieNum : fusion sur toute la ligne.

L’union fait la force ! Le 5 juillet dernier, Adista, opérateur de Services Hébergés et CieNum, opérateur et créateur de Services Internet, ont annoncé leur fusion pour la fin de l’été. Soit l’union de deux groupes en pleine croissance, d’une même stratégie donnant ainsi naissance à un groupe constitué de deux cent quarante collaborateurs et disposant de sept datacenters et d’une couverture géographique étendue.

452
Pour Gilles Caumont, président d’Adista, la fusion avec CieNum permettra «une complémentarité géographique évidente, d’intégrer des compétences nouvelles, des solutions pertinentes et de renforcer nos moyens et notre présence en France.»
Pour Gilles Caumont, président d’Adista, la fusion avec CieNum permettra «une complémentarité géographique évidente, d’intégrer des compétences nouvelles, des solutions pertinentes et de renforcer nos moyens et notre présence en France.»
Pour Gilles Caumont, président d’Adista, la fusion avec CieNum permettra «une complémentarité géographique évidente, d’intégrer des compétences nouvelles, des solutions pertinentes et de renforcer nos moyens et notre présence en France.»
Pour Gilles Caumont, président d’Adista, la fusion avec CieNum permettra «une complémentarité géographique évidente, d’intégrer des compétences nouvelles, des solutions pertinentes et de renforcer nos moyens et notre présence en France.»

Adista ne connaît pas la crise ! Bien au contraire, l’opérateur de services hébergés basé à Maxéville vient de franchir une nouvelle étape dans son développement en annonçant le 5 juillet dernier sa fusion avec CieNum, opérateur et créateur de sites internet. Une union scellée sur la base de plusieurs constats, une belle réussite économique pour les deux entités, des visions stratégiques identiques et des implantations géographiques complémentaires. «Depuis toujours notre stratégie est identique : fournir aux entreprises des solutions numériques innovantes, sources d’efficacité et de compétitivité. La fusion avec CieNum nous permet d’intégrer des compétences nouvelles, des solutions pertinentes et de renforcer nos moyens et notre présence en France», explique Gilles Caumont, président d’Adista. Le groupe nouvellement constitué compte deux cent quarante collaborateurs et dispose de sept datacenters, «nous disposons également d’un backbone (moyens techniques) IPv4 et IPv6 interconnectant plus de 10 000 km de fibre optique et d’une présence sur plus de soixante-dix réseaux d’initiative publique», ajoute Philippe Paci, directeur marketing d’Adista.

Une belle santé économique
Ainsi conjugués, leurs solutions et moyens techniques respectifs permettent de renforcer une position unique en France : catalogue de solutions numériques innovantes délivrées en mode service, qualité des infrastructures d’hébergement et de télécommunications, ainsi que des compétences en développement logiciel et web. Pour Guillaume Beyens, président de CieNum et désormais directeur général adjoint du groupe constitué, ce rapprochement basé sur «une complémentarité géographique évidente, une complémentarité fonctionnelle pertinente, des valeurs identiques (proximité, service client, qualité, service…) a tout pour réussir, c’est une association pleine de sens» Créé en 1989, le groupe CieNum s’est inscrit dans une trajectoire de croissance soutenue pour se développer sur les métiers issus des nouvelles technologies : opérateur internet, hébergeur, entreprise de services du numérique. Une stratégie qui lui a permis de tripler son chiffre d’affaires entre 2007 et 2012 et de se placer comme un acteur de référence auprès des entreprises en Loire et Rhône-Alpes et de développer sa présence dans le Centre, en Auvergne et dans le Limousin. Même vigueur chez Adista, qui en quelques années, a réussi à s’imposer comme le spécialiste des services sur le très haut débit, en associant les savoir-faire d’hébergeur, d’opérateur de télécommunications et de spécialiste de l’informatique d’entreprise pour proposer une nouvelle vision du Système d’Information. «Une stratégie déployée en 2007 qui a vite porté ses fruits, puisque cette année pour la septième fois consécutive nous affichons une croissance à plus de 20 %, 2013 a été une bonne année avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 37 millions d’euros», souligne Philippe Paci. La fusion des deux entités juridiques sera effective dès la fin de l’été, à court terme les agences de Rhône-Alpes vont être rattachées, puis un rapprochement progressif des systèmes d’informations va s’opérer ainsi que l’élaboration d’une approche commune en communication et marketing. Le but affiché étant, «de devenir une alternative crédible aux opérateurs historiques, grâce à notre proximité avec les PME et notre réactivité en termes d’offres.» Une ambition dont le groupe semble avoir les moyens, puisqu’un CA de plus de 50 millions d’euros est déjà prévu pour 2014.