Financement

Croissance PMI : ainsi fonds, fonds, fonds…

La consolidation des fonds propres ! Salut ultime pour bon nombre d’entreprises. Reste à trouver les financements. Des outils existent à l’image du fonds de garantie Croissance PMI Lorraine, opérationnel depuis 2011 dans la région, mais encore trop peu utilisé. Piqûre de rappel le 24 juin dernier à Pont-à-Mousson de la part de l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) Lorraine.

354
Le fonds de garantie Croissance PMI Lorraine existe dans la région depuis 2011. Il a été remis en avant le 24 juin à Pont-à- Mousson
Le fonds de garantie Croissance PMI Lorraine existe dans la région depuis 2011. Il a été remis en avant le 24 juin à Pont-à- Mousson
Le fonds de garantie Croissance PMI Lorraine existe dans la région depuis 2011. Il a été remis en avant le 24 juin à Pont-à- Mousson
Le fonds de garantie Croissance PMI Lorraine existe dans la région depuis 2011. Il a été remis en avant le 24 juin à Pont-à- Mousson

Permettre aux entreprises d’investir pour briser l’attentisme actuel. C’est le seul remède pour Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management pour espérer un jour revoir l’économie reprendre. Message lancé le 24 juin à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, à l’occasion d’une conférence organisée par l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) Lorraine, le Crédit coopératif, la CMGM (Caisse mutuelle de garantie des industries mécaniques) et l’ILP (Institut lorrain de participation) devant des dirigeants de PME-PMI. Ces entrepreneurs attendent la levée des incertitudes fiscales et législatives car aujourd’hui «il leur est tout simplement impossible de se projeter.» Nerf de la guerre : le financement ! Dans les travées de l’abbaye il en a été fortement question du renforcement des fonds propres des PME, salut ultime pour bon nombre d’entre elles. Des outils existent mais force est de constater qu’ils demeurent encore trop peu connus par la sphère entrepreneuriale. Exemple typique : le dispositif Croissance PMI Lorraine. Lancé en 2011 en Lorraine, il semble ne pas encore avoir été suffisamment utilisé.

Investissements stratégiques

La rencontre mussipontaine a permis de le remettre en avant. Ce fonds de garantie, créé sur et à l’initiative de l’UIMM, est piloté dans la région par les opérateurs financiers : ILP et Crédit coopératif. Il a pour vocation de garantir des prêts participatifs destinés à financer des investissements stratégiques des PME adhérentes de l’UIMM ou de la Fédération des industries mécaniques (FIM). Sa gestion est confiée à la Caisse mutuelle de la garantie de la mécanique (CMGM). «Dans un contexte difficile où il est nécessaire de sécuriser les investissements par le renforcement des capitaux permanents, ce dispositif prend tout son sens. Devant les besoins des PMI industrielles de renforcer leurs fonds propres à des périodes charnières de leur évolution, ce fonds est une véritable opportunité», explique Fabien Humbert, directeur de l’agence de Metz du Crédit coopératif. «Un dirigeant de PMI peut bénéficier d’un prêt participatif afin de financer ses investissements stratégiques.» Toutes les entreprises ne sont pas concernées. Le dispositif cible les entreprises de 10 à 250 personnes, ne concerne pas les start-up, la cotation Banque de France doit être au minimum de 5 + et il est nécessaire de présenter une situation nette positive supérieure ou égale à l’endettement à moyen terme et d’avoir une capacité d’autofinancement au moins égale à l’annuité des crédits. Condition ultime : être adhérent à l’une des chambres syndicales territoriales de l’UIMM Lorraine.