Commerce

Domaine des Templiers : la chasse au circuit court

Il s’est construit là. Sur une plaine de caractère près du village de Bruley dans le Toulois réputé pour ses cépages AOC. Le Domaine des Templiers, parti de la réflexion et de la rencontre de trois acteurs de la filière agricole, rassemble vente de produits du terroir en circuit court et salles à louer pour séminaires et fêtes privées.

633
Circuit court et produits du terroir lorrain s’affichent comme le leitmotiv du nouvel établissement.
Circuit court et produits du terroir lorrain s’affichent comme le leitmotiv du nouvel établissement.
Franck Leroy, Stéphanie Dally et Alain Parfait viennent tout juste d’ouvrir le Domaine des Templiers à Bruley.
Franck Leroy, Stéphanie Dally et Alain Parfait viennent tout juste d’ouvrir le Domaine des Templiers à Bruley.

«Nous étions complémentaires et nous nous sommes lancés». C’est en ces termes qu’Alain Parfait, producteur de viande bovine et de pommes de terre résume la genèse du projet. Il y a deux ans, devant la conjoncture de plus en plus aléatoire, il a eu l’idée de «faire des chasses à la journée» pour utiliser au mieux ses terres. Au fil des rencontres successives de Franck Leroy, cuisinier-traiteur et de Stéphanie Dally, commerciale viticole, l’idée s’affine au vu des compétences de chacun, écartant peu à peu la chasse des discussions, par souci de diversification. «La chasse est une activité très saisonnière, on s’est rendu compte que ça ne suffirait pas». Le concept du domaine c’est alors recentré sur les produits du terroir avec une boucherie-charcuterie et une épicerie. Sur les étales, que des produits locaux : vins, légumes de saison, bières, pains, fromages, sucreries, tous issus du Toulois, de Meurthe- et-Moselle ou de Lorraine. Philosophie typique de la vente en circuit court. L’objectif est de reconnecter le consommateur avec son terroir, de rétablir la traçabilité, «d’assurer un niveau de vie décent au producteur». Certaines pièces de viande viennent de l’exploitation personnelle d’Alain Parfait. Traçabilité serait le maître mot après les scandales alimentaires à répétitions de ces derniers mois, les gérants du domaine semblent l’avoir bien compris. «Notre slogan : un produit, une photo, une traçabilité sans faille», assure le trio d’un nouvel ordre.

L’hospitalité templière…

Circuit court et produits du terroir lorrain s’affichent comme le leitmotiv du nouvel établissement.
Circuit court et produits du terroir lorrain s’affichent comme le leitmotiv du nouvel établissement.

La partie épicerie locale est une des deux facettes du domaine qui a ouvert le 22 mai dernier. Deux salles sont à louer (l’une de 50 places et l’autre de 100) pour le déroulement de séminaires ou des fêtes privées. À l’intérieur : meubles design, bar, sonorisation, vue sur la cour avec fontaine. Avec la possibilité de restauration traiteur, tout est prévu quelle que soit la demande pour un moment de travail ou de détente. La seule prestation qui n’est pas assurée par l’établissement est la restauration quotidienne. Après un peu plus d’un mois d’ouverture, l’engouement est là, même si Alain Parfait ne veut pas crier victoire trop tôt. «En quatre semaines, le résultat est bon mais on se méfie de l’effet d’ouverture… ». Faire du local, une véritable philosophie pour l’entreprise. «Tous les collaborateurs sont originaires du Toulois ». Sept emplois ont été créés dont cinq à temps plein. «Cela a permis de sortir du chômage quatre personnes». La croisade pour l’emploi et pour le terroir ne font que commencer…