Boulangerie

Du pain noir…

Baisse du chiffre d’affaires de 2 %. Charges externes (énergie principalement) en constante augmentation. Progression insuffisante des prix de vente. Évolution du coût des matières premières contrastée. Conséquence directe : les marges de manoeuvre des boulangers sont de plus en plus réduites. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée par l’Association de gestion et de […]

351

Baisse du chiffre d’affaires de 2 %. Charges externes (énergie principalement) en constante augmentation. Progression insuffisante des prix de vente. Évolution du coût des matières premières contrastée. Conséquence directe : les marges de manoeuvre des boulangers sont de plus en plus réduites. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée par l’Association de gestion et de comptabilité Cerfrance Adhéo en partenariat avec la Fédération des artisans boulangers de Meurthe-et-Moselle. «La baisse du pouvoir d’achat a fortement impacté le secteur de la boulangerie dans le département l’an passé. Si le taux de marge s’est maintenu au niveau des années antérieures (soit 71 % en moyenne), la maîtrise des approvisionnements et des prix pratiqués n’a pas suffi pour enrayer la baisse globale de la marge. Cette dernière affiche une baisse proportionnelle à celle observée pour le chiffre d’affaires. La forte attention portée sur le poids des salaires dans le chiffre d’affaires (stable sur les deux derniers exercices) n’est pas parvenue à compenser cette conjoncture défavorable. Au final, le résultat d’exploitation chute lourdement, affichant une baisse de plus de 10 % en 2012.»

Transport

TaxiStan fin août

On dirait un taxi mais ce n’est pas un taxi ! C’est le remplaçant de certains minibus de l’agglomération nancéienne. Nom de code : TaxiStan. Annoncé à partir du 24 août, ce nouveau service (proposé par Transdev, la société qui gère les transports en commun du Grand Nancy), concernera au départ le secteur allant de la Place Carnot à la Sapinière, via le quartier de Boudonville et la rue de la Colline (feu l’itinéraire de la ligne minibus «Ptit Stan»). Principe : les utilisateurs réservent via le 0800 142 434 leur TaxiStan qui viendra les prendre (de 6 h 30 à 15 h 30) à un des arrêts de l’ancienne ligne de minibus.

Nancy

Capitale des langues

Neuf cents participants. Quarante pays représentés et une première pour la Lorraine et la ville de Nancy. La cité ducale a accueilli la semaine dernière, du 15 au 20 juillet, le 27ème congrès international de linguistique et de philologie romanes organisé par l’association Atilf (Analyse et traitement informatique de la langue française). Les meilleurs spécialistes internationaux ont fait état des connaissances produites par la communauté scientifique internationale et les perspectives autour des apports fondamentaux de la recherche en langue romane.

Conjoncture

Un Odel tous les trimestres ?

Un Observatoire des entreprises Lorraines (Odel) tous les trois mois et non plus par semestre, histoire de coller encore un peu plus au ressenti des chefs d’entreprise sur le climat économique ambiant. L’éventualité a été abordée à l’occasion de la présentation de l’Observatoire des entreprises des Vosges à Épinal la semaine dernière.

EDF

Avec l’Université

Partenariat gagnant-gagnant entre l’Université de Lorraine et le groupe EDF ! Les deux organismes viennent de signer une convention cadre de partenariat, début juillet, visant à renforcer leur collaboration dans les domaines de la recherche et développement, de la formation et développe-ment des compétences, et de la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle. Le volet «Formation et développement des compétences» va favoriser l’insertion professionnelle des jeunes issus de l’Université au sein d’EDF, notamment ceux suivant une formation en alternance et il favorisera également l’accès à la formation professionnelle pour les personnels d’EDF.

Exportation

Cap sur le Congo…

Opération promotion des produits lorrains au Congo début septembre ! L’Association Congo-Lorraine pour l’initiative économique et le développement (ACLIED) organise deux journées «découverte» des produits lorrains dans les villes de Pointe-Noire et Brazzaville. L’association lance un appel aux chefs d’entreprise lorrains pour saisir de nouvelles opportunités d’affaires. Les entreprises intéressées peuvent faire leur demande de dossier de participation via l’adresse mail : acliedcourriel@ voila.fr. Avec un taux de croissance de 5 %, le Congo s’affiche comme une terre de développement indéniable. Pour plus d’infos ACLIED 03 83 96 64 32

Restauration

Postes à pouvoir

60 postes d’animateurs à pouvoir à Nancy dans le secteur de la restauration scolaire au sein des écoles maternelles et primaires de la ville et vingt intervenants dans le domaine des activités périscolaires pour la rentrée prochaine. Pour la première catégorie il faut être titulaire du Bafa (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs) ou du CAP Petite Enfance, avoir une expérience en animation et être disponible de 11 h 30 à 13 h 30 (sauf les mercredis et les weekends) et durant les périodes de vacances scolaires. Pour les intervenants en activités périscolaires il faut être disponible de 16 h 30 à 18 h 00. À noter que la ville est en recherche également de directeurs d’accueil de loisirs pour l’organisation des services périscolaires au sein des écoles. Pour plus d’infos 03 83 85 56 04

Medef 54

Prudence sur la conjoncture

Industrie. BTP. Commerce. Services… Rien ne va plus ou presque à en croire l’enquête d’activité et de tendance publiée par le Medef de Meurthe-et-Moselle à la fin juin. «L’activité s’inscrit à nouveau en retrait ce trimestre, dans un contexte économique difficile. Peu de secteurs sont épargnés par cette tendance négative qui semble s’installer dans le temps», peut-on lire en préambule de l’enquête. La concurrence s’intensifie encore face à une demande toujours plus fragile. Les prix de vente sont donc réduits, afin de permettre aux entreprises de demeurer attractives sur les marchés. Du côté des marges : «elles sont revues à la baisse fragilisant d’autant plus la situation financière, parfois précaires, des entreprises.» Conséquence directe : «les investissements sont réduits à minima.» Côté perspective : «aucune évolution significative n’est attendue à court terme. Même si certaines entreprises espèrent une augmentation de leur activité, le contexte économique instable rend toute prévision difficile et appelle à la plus grande prudence.»