NTIC

Iouston informatique décolle

Pas de problème à l’horizon pour Iouston, la SARL informatique mise sur orbite en avril dernier par Julien Marchand. Installée à Bauzemont près de Lunéville, la petite entreprise propose une large gamme de services informatiques aux : associations, collectivités, petites et très petites entreprises. Une agence de communication et de création de sites internet qui compte bien trouver sa place dans la galaxie entrepreneuriale lorraine.

629
Julien Marchand a lancé en avril dernier Iouston informatique, une agence de communication et de création de sites internet, destinée aux associations, artisans et TPE.
Julien Marchand a lancé en avril dernier Iouston informatique, une agence de communication et de création de sites internet, destinée aux associations, artisans et TPE.
Julien Marchand a lancé en avril dernier Iouston informatique, une agence de communication et de création de sites internet, destinée aux associations, artisans et TPE.
Julien Marchand a lancé en avril dernier Iouston informatique, une agence de communication et de création de sites internet, destinée aux associations, artisans et TPE.

«Demandez-nous la lune !» C’est le slogan choisi par Julien Marchand, le jeune gérant de Iouston informatique, une agence de communication et de création de sites internet, installée à Bauzemont près de Lunéville depuis avril dernier. Loin d’être dans la lune, le jeune chef d’entreprise a les pieds fermement ancrés sur terre, puisqu’il propose à ses clients des solutions afin d’optimiser l’utilisation de leurs outils informatiques, et ce quels que soient leurs besoins et leurs budgets. «Après plus de huit années passées dans le secteur associatif, je me suis rendu compte que les associations étaient mal équipées et mal renseignées. Les solutions qui nous étaient proposées n’étaient ni adaptées aux besoins ni aux budgets.» Julien Marchand décide de fonder Iouston informatique, en référence à la mission Appolo 13 (malgré le problème que nous lui connaissons, mais qui s’est bien terminée), afin de proposer ses services informatiques aux : associations, collectivités, petites et très petites entreprises. Un projet qui a mûri quinze mois au sein de la couveuse Pacelor, le temps de trouver ses premiers clients, d’étoffer son carnet d’adresses, de communiquer et de remplir son carnet de commandes, avant de se lancer en SARL.

Informatique et éthique

Une période de maturation nécessaire pour le jeune chef d’entreprise qui s’est lancé dans l’aventure, après une expérience sans aucune formation concernant le monde de l’entreprise. «Conception, illustration, graphisme, mise en page et édition de documents de communication, nous concevons également des sites internet et déployons des solutions de gestion pour les entreprises et les associations.» Pour la partie graphique, Julien Marchand collabore avec l’illustratrice Galingale, qui apporte sa touche décalée et d’autres informaticiens pour les applications mobiles notamment. Une offre complète qui comporte également la formation des salariés, maintenance et dépannage. Pour se démarquer de la concurrence, Julien Marchand mise sur les logiciels libres, «pourquoi payer plusieurs centaines d’euros pour une licence, alors qu’il est possible d’en obtenir à très bas prix, il suffit d’être bien informé.» Sa botte secrète ? Dolibarr, un logiciel gratuit de gestion d’activités (contacts, factures, commandes, stocks, agenda, etc.), compatible avec le cloud. «Nous assurons l’installation, le paramétrage ainsi que la formation de la mise en route initiale, ensuite nous nous adaptons aux besoins des clients». Fort de son expérience dans le monde associatif, Julien Marchand adapte ses prestations et tarifs à ses clients : particuliers, artisans et TPE font également partie de ses cibles, «je ne cherche pas à rentrer en concurrence avec de grosses structures, je fais ce qui me plaît depuis mon petit bout de campagne.» Un isolement relatif, choisit tant par goût de la nature, après quatre années au poste d’éducateur à l’environnement pour la CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) de la Moyenne Montagne vosgienne, que pour les avantages financiers que procure l’installation dans une zone rurale isolée. Poursuivre le développement Dolibarr, étoffer son offre d’outils, et élaborer un cahier des charges pour un module de gestion de temps adapté aux associations font partie des projets en cours… Sans tirer de plan sur la comète…