Conseil en Ressources Humaines

&Kætera : un regard différent

Avec &Kætera, cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés, Catherine Kerviel propose depuis 2012, une autre approche sur les problématiques des entreprises et des salariés. Pas question de révolutionner la discipline, mais plutôt de faire autrement. Une offre en apparence classique, pas de révolution en vue, mais un regard différent qui s’applique à mieux valoriser le capital humain, autonomiser les salariés, sécuriser les parcours professionnels et mieux anticiper les mutations économiques, une vision engagée.

709
Avec &Kætera, son cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés, Catherine Kerviel, pose un regard différent sur les problématiques des entreprises et des salariés.
Avec &Kætera, son cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés, Catherine Kerviel, pose un regard différent sur les problématiques des entreprises et des salariés.
Avec &Kætera, son cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés, Catherine Kerviel, pose un regard différent sur les problématiques des entreprises et des salariés.
Avec &Kætera, son cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés, Catherine Kerviel, pose un regard différent sur les problématiques des entreprises et des salariés.

&Kætera, un nom qui interpelle et attise la curiosité, «c’est la variante orthographique personnalisée de la locution adverbiale «et cætera» qui signifie [et toutes les autres choses], que je me suis appropriée en ajoutant la lettre K, initiale de mon nom de famille », explique Catherine Kerviel, la directrice de ce cabinet de conseil en ressources humaines et accompagnement des salariés. Installée, Place de la Carrière à Nancy depuis mars 2012, la petite entreprise propose une approche toute aussi originale que son nom, sur les problématiques rencontrées par les entreprises et les salariés. «Ce qui nous différencie des autres cabinets, c’est un regard différent sur les problématiques rencontrées par les entreprises et les salariés.» Un regard aiguisé par l’expérience de cette femme au parcours riche, qui l’a menée de la direction du pôle mobilité collective d’un cabinet privé, au graphisme (à son compte) à la fonction de formatrice.

Autonomie et anticipation

Une carrière de salariée donc, mais aussi de chef d’entreprise, durant laquelle Catherine Kerviel a vécu cinq licenciements économiques et une cessation d’activité. «J’ai vécu ce à quoi mes clients sont confrontés, cela m’a permis de m’interroger sur mon parcours et de réfléchir aux rapports entre l’entreprise et le salarié et à ce qu’est l’accompagnement.» Une réflexion de laquelle ressort plusieurs constats, «il y a un manque de formation des consultants en matière de d’accompagnement et les rapports entre entreprises et salariés se dégradent dans un contexte économique difficile, alors que ces derniers sont la première variable d’ajustement au sein de l’entreprise.» C’est accompagné par Promotech qu’elle franchit le pas, le projet a d’ailleurs obtenu en décembre dernier, le prix coup de coeur du Concours Grand Nancy Initiative. L’offre reste en apparence classique, Catherine Kerviel n’a pas la prétention de révolutionner le conseil RH mais d’offrir à ses clients la possibilité d’agir autrement. La «boîte à outils» ne change pas, «un bilan de compétences restera toujours un bilan de compétences, l’idée est d’aider à construire un système garantissant les intérêts de chacun» Mieux anticiper et préparer les mutations économiques, sécuriser les parcours professionnels des collaborateurs et autonomiser les salariés dans la gestion et la maîtrise de leurs orientations professionnelles, «l’idée du consultant expert qui apporte la solution toute prête est une abération, il ne faut pas déposséder la personne de son propre parcours.» Si les entreprises sont réceptives à l’approche, les grands groupes en particulier, toutes ne sont pas encore prêtes à franchir le pas. «L’objectif est de changer les mentalités, cela passe par de petites actions.» Des ressources, très humaines, au service d’une vision engagée.