Textile

Réorganisation de la collecte

Réorganisation de la filière Textile version collecte de déchets. Le SMD (Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges) améliore, dès septembre, la collecte et le tri des TLC (Textiles, linges de maisons, chaussures). «Notre volonté est d’améliorer les performances de collecte, de mieux valoriser le maximum de TLC et de […]

395

Réorganisation de la filière Textile version collecte de déchets. Le SMD (Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges) améliore, dès septembre, la collecte et le tri des TLC (Textiles, linges de maisons, chaussures). «Notre volonté est d’améliorer les performances de collecte, de mieux valoriser le maximum de TLC et de voir émerger une solution locale de valorisation des tonnages collectés pour faire de cette filière un réel moyen de développement social, économique et un véritable outil de création de liens et d’emplois d’insertion sur le département», assure le SMD. Le collectif associatif Cobanor assurera le tri des matières collectées. À noter que le vidage des 230 bornes implantées sur le territoire sera toujours assuré par l’entreprise d’insertion vosgienne Reval’Prest. L’an passé, 762 tonnes de TLC ont retrouvé ainsi une seconde vie. À cette quantité, il faut ajouter les 150 tonnes captées par les vestiaires associatifs vosgiens et les tonnages issus des autres de mode de collecte de type événementiel ou de porte à porte.

Bresse-Hohneck

VTT à fond

Quatre pistes pour tous les niveaux et des circuits style «balades». La station Brest-Hohneck sort le gros braquet cet été en proposant une nouvelle activité VTT sur ses pistes. D’autres devraient voir le jour l’an prochain. Coût de l’investissement : 120 000 euros (70 000 euros de travaux et 50 000 euros pour l’acquisition de vélos) et une quinzaine d’emplois de saisonniers à la clé.

Saint-Dié

Barlier, chevalier

Claude Barlier, créateur et directeur du Cirtes (Centre de recherche technologique) de Saint-Dié vient d’être nommé chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur de la promotion du 14 juillet. Né en 1951 à Coinches, ce docteur de l’École nationale supérieure d’Arts et Métiers, agréé de génie mécanique, a toujours prôné que l’excellence était présente dans les Vosges. Sa reconnaissance est également celle d’une ville, d’une équipe et d’un territoire. «C’est un signe fort pour nos équipes, une reconnaissance de nos travaux de recherche. Cette distinction est importante pour notre pôle», assure-t-il dans les colonnes de nos confrères de l’Est Républicain.