Madine

Un renouveau à 60 millions

60 millions d’euros : c’est le montant total du vaste programme engagé par le Conseil Régional de Lorraine et le Conseil général meusien pour donner un nouveau départ au site de Madine. L’ensemble des marchés est attribué et les travaux apparaissent bien engagés pour la première tranche estimée à 14,5 millions d’euros. «Elle concerne les […]

339

60 millions d’euros : c’est le montant total du vaste programme engagé par le Conseil Régional de Lorraine et le Conseil général meusien pour donner un nouveau départ au site de Madine. L’ensemble des marchés est attribué et les travaux apparaissent bien engagés pour la première tranche estimée à 14,5 millions d’euros. «Elle concerne les sites de Nonsard et d’Heudicourt. Elle prépare l’arrivée de nouvelles infrastructures en 2014. La seconde tranche confortera les premiers aménagements en augmentant l’offre des activités», assure l’exécutif régional lors d’une visite du site le 15 juillet. Les futures nouvelles installations : la Maison des promenades, un port new look, des plages de sable blanc ou encore un restaurant de quatre-vingt couverts et trois cellules commerciales prennent peu à peu forme. Détails complets dans un de nos prochains numéros.

Agriculture

Dans les panneaux…

L’été dans les panneaux pour les agriculteurs meusiens ! Pour la quatrième fois, l’ensemble des organisations professionnelles agricoles lance une campagne d’affichage le long de la Voie Sacrée. Huit panneaux de bois en 4 x 3 y sont installés. Objectifs : sensibiliser au métier d’agriculteur, montrer la place du secteur agricole dans le territoire et sa façon de préserver les paysages. 352 000 hectares de terres à vocation agricole sont répertoriés en Meuse soit 54 % de la surface du département.

Aéronautique

Fellowship pour Safran

Un jeune ingénieur français de l’Ensam (École nationale supérieure des Arts et Métiers) à l’université de Caltech à Pasadena aux États-Unis. C’est l’un des premiers résultats concrets de la convention de «Fellowship » signée fin juin entre le groupe Safran, la communauté Arts et Métiers et l’université californienne. «Nous souhaitons nous associer aux meilleures universités mondiales pour que les technologies aéronautiques et spatiales poursuivent le développement ayant permis l’essor de nos industries», explique Eric Bachelet, le directeur Recherche et Technologie de Safran. L’objectif de ce rapprochement est d’amorcer un partenariat stratégique en recherche et développement entre le groupe industriel et l’établissement américain.