Services

Julie Noury-Soyer : la vie croquée en photos

Photographe portraitiste installée à Nancy, Julie Noury-Soyer immortalise les moments de l’existence. Elle fixe pour l’é

«Mon activité touche aux moments de la vie avec un aspect artistique», confie Julie Noury-Soyer, photographe portraitiste
«Mon activité touche aux moments de la vie avec un aspect artistique», confie Julie Noury-Soyer, photographe portraitiste
«Mon activité touche aux moments de la vie avec un aspect artistique», confie Julie Noury-Soyer, photographe portraitiste
«Mon activité touche aux moments de la vie avec un aspect artistique», confie Julie Noury-Soyer, photographe portraitiste

«Je cherche à capter des émotions, à décrypter des expressions, à deviner des sentiments, à transcrire ce qu’une personne ne dira pas forcément». La photo, Julie Noury-Soyer est tombée dedans toute petite. Elle aime à le rappeler, en souriant. «C’est mon grand-père Jean qui m’a donné le virus. Il faisait de la photo amateur et il m’a offert mon premier appareil : c’était un Argentique. Aujourd’hui, je crois savoir qu’il est fier de mon parcours». De la photo familiale ou pour le cercle d’amis à une vocation professionnelle, il y a un pas que Julie Noury-Soyer va franchir, poussée par sa passion. Elle obtient un CAP Photographe puis une Licence Arts Plastiques et une autre en Cinéma et Audiovisuel. Ses premières armes, elle les fera lors de stages puis travaillera chez un photographe. Mais, cette angevine d’origine, ne va pas vouloir se contenter d’un parcours classique, motivée par l’idée qu’un jour, elle volera de ses propres ailes. En 2008, elle s’installe à Nancy. Deux ans plus tard, elle lance sa propre activité. Julie Noury- Soyer devient officiellement photographe spécialisée dans les séances photos à domicile pour les particuliers. Le bouche à oreille fonctionne : photos de grossesses, de bébés, d’enfants, de familles, reportages de mariages… sont aujourd’hui son univers journalier. À 28 ans, elle a implanté son studio au coeur de la cité de Stanislas. Ses compétences techniques, sa sensibilité artistique séduisent son public.

Instants privés et professionnels
Trois ans après son installation, Julie Noury-Soyer ne regrette pas son choix : «C’est toujours ce que j’ai voulu faire. Le statut d’auto-entreprise a été idéal pour me lancer. Bien sûr, je dois encore me faire davantage connaître». Sa marque de fabrique : le noir et blanc avec un zeste de couleur. Sourires et parfois pleurs ainsi croqués composent une belle mosaïque humaine. Il y a là des visages mais aussi des mains ou des pieds. Les clichés pris et retravaillés conservent une étonnante patine d’authenticité et rien n’altère ces détails d’instants à la fois uniques et intimistes : album-book personnalisé, agrandissements encadrés, supports plexi ou alu. La spontanéité des situations, l’intensité d’une émotion lors d’un événement personnel ou professionnel sont rendues intactes. Julie Noury-Soyer a étendu son champ d’intervention à toute la Lorraine, trouvant là de magnifiques paysages et sites pour composer ses portraits. En ajoutant le petit plus dans le décorum. «Il m’arrive que des personnes demandent à être photographiées avec un objet qui leur est cher. Un jouet pour un bébé, par exemple», ajoute la photographe. Si les particuliers composent l’essentiel de sa clientèle, elle regarde aussi vers le monde de l’entreprise. Naissance dans un service, mariage d’un collaborateur, départ en retraite ? Ces moments qui ne reviendront pas auront bon goût d’être conservés. Au fil de ses expériences, Julie Noury-Soyer fait ce constat. «J’ai déjà le sentiment de suivre l’évolution de certains enfants et familles». Portraitiste intime, elle compte bien poursuivre sa route professionnelle dans cet univers non dénué de douceur, avec quelques autres idées d’évolution pour la suite. «J’aimerais me rapprocher du milieu artistique. Faire des pochettes d’albums, des affiches pour des spectacles». Pour l’heure, elle est pleinement épanouie dans le monde qu’elle s’est créé comme en témoignent ses derniers clichés : bébé d’un mois, jeune homme fêtant la fin de son école de matelot, création d’une entreprise, couple lors de la Saint-Valentin, fête des mères… Un angle de vue multiple que Julie Noury-Soyer n’a pas fini d’explorer.
Pour plus d’infos www.julienourysoyer.com