Tourisme

Le tourisme en France se porte bien

83 millions de visiteurs étrangers ont choisi la France, première destination touristique mondiale, en 2012. Et le ministère du Tourisme espère que l’année 2013 sera également profitable pour cette activité qui représente quelque 7 % du PIB.

325
La destination France se porte plutôt bien puisque 83 millions de visiteurs étrangers l’ont choisie, faisant de l’Hexagone la première destination touristique mondiale, en 2012.
La destination France se porte plutôt bien puisque 83 millions de visiteurs étrangers l’ont choisie, faisant de l’Hexagone la première destination touristique mondiale, en 2012.
La destination France se porte plutôt bien puisque 83 millions de visiteurs étrangers l’ont choisie, faisant de l’Hexagone la première destination touristique mondiale, en 2012.
La destination France se porte plutôt bien puisque 83 millions de visiteurs étrangers l’ont choisie, faisant de l’Hexagone la première destination touristique mondiale, en 2012.

La destination France se porte plutôt bien. D’après le bilan de la saison touristique 2012, présenté par Sylvia Pinel, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Commerce, début juillet, la France figure en tête du palmarès mondial des destinations touristiques avec 83 millions de touristes étrangers, devant les États-Unis et la Chine, suivis de deux autres pays européens, l’Espagne et l’Italie. L’enjeu est de taille, puisque le poids du secteur du tourisme en France est estimé à environ 7 % du PIB, d’après le bilan de la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGIS). Hébergement, restauration et activités spécifiques au tourisme sont les trois secteurs principaux qui bénéficient de cette manne. En termes d’emplois, environ 2,6 millions de personnes sont concernées. Première, l’Îlede- France rassemble 243 000 emplois touristiques, soit 5,9 % de l’emploi total de la région. Pour autant, l’Hexagone n’est pas le pays où le tourisme est le plus rentable. La France a beau être la première destination en nombre de touristes, ce sont les États-Unis qui encaissent le plus de recettes, avec 11 % des dépenses mondiales de tourisme. Même l’Espagne, qui accueille moins de visiteurs, se situe devant la France en montants dépensés par ses visiteurs.

Un bel été pour les touristes étrangers ?

Mais, les dépenses des étrangers en France (35,8 milliards d’euros) sont en hausse de 6,3 %, en 2012, par rapport à 2011. Un indicateur encourageant, puisque c’est la première fois depuis la crise de 2008 que ce chiffre augmente. Parmi les opérateurs de tourisme, les stations de ski peuvent s’estimer particulièrement satisfaites : cet hiver, elles ont bénéficié d’une progression de 7 % de leur fréquentation par rapport à la saison précédente, soit 55 millions de journées de ski. D’après Bercy, pour les prochaines vacances d’hiver, les perspectives sont stables et les clientèles étrangères devraient de nouveau marquer une progression, prévue entre + 1,1 et + 1,4 %. En attendant, cet été, après un printemps particulièrement maussade, la saison touristique estivale devrait s’améliorer. Et Bercy compte tout particulièrement sur les visiteurs étrangers, dont le nombre de nuitées passées en France a augmenté de 2,4 % en 2012. Sur la tendance de l’an dernier, ce sont essentiellement les touristes venant d’Europe et d’Asie qui portent la croissance. Les Allemands sont les premiers, avec une hausse de 5,2 % de leur fréquentation en 2012. Ils sont plus de 12 millions à avoir visité l’Hexagone, devant les Britanniques dont les séjours ont diminué légèrement (-1,5 %). Mais ce sont surtout les Chinois dont la fréquentation augmente (+23 % en 2012), malgré les récentes agressions de touristes dans la Capitale, qui ont terni l’image de la France dans les médias asiatiques. Parmi les autres populations touristiques en forte croissance, figurent les Brésiliens (+21 %) et les Russes. À contrario, les visiteurs originaires d’Amérique du Nord se font moins nombreux. Les Américains sont trois millions à être venus en 2012, un chiffre en recul de près de 10 %. Pour cette année, les visites des touristes étrangers devraient compenser les intentions de départ des Français, revues à la baisse. Déjà, en 2012, les Français ont été moins nombreux que l’année précédente à partir en vacances (-1,1 point). Ils ont également un peu moins dépensé, et sont partis moins longtemps. «Je veux rendre le droit aux vacances effectif pour tous», avait pourtant annoncé Sylvia Pinel, lors de la présentation des grandes orientations de son action gouvernementale, le 11 juillet 2012, à Bercy.