Galerie Bora Baden

Caroline Bia, haute en couleur

Lumineuse et percutante, la rentrée à la galerie Bora Baden ! Avec les oeuvres de Caroline Bia qui en ornent les murs jusqu’au 26 octobre prochain. L’artiste belge propose une exploration des formes, des couleurs et matières à travers des tableaux aux nuances chromatiques subtiles et vibrantes.

1010
Jusqu’au 26 octobre, la Galerie Bora Baden expose les oeuvres vibrantes de couleur de Caroline Bia.
Jusqu’au 26 octobre, la Galerie Bora Baden expose les oeuvres vibrantes de couleur de Caroline Bia.
Jusqu’au 26 octobre, la Galerie Bora Baden expose les oeuvres vibrantes de couleur de Caroline Bia.
Jusqu’au 26 octobre, la Galerie Bora Baden expose les oeuvres vibrantes de couleur de Caroline Bia.

La Galerie Bora Baden, située Grande Rue à Nancy ouvre la saison 2013- 2014 avec éclat ! Celui qui se dégage des oeuvres de l’artiste belge, Caroline Bia, invitée de la galerie jusqu’au 26 octobre prochain. Une saison quelque peu raccourcie pour cause de travaux, en janvier, février et mars, afin d’agrandir cet espace d’exposition qui depuis deux ans offre aux nancéiens amateurs d’art ou aux néophytes une sélection pointue, mais non moins accessible en matière d’art contemporain. Caroline Bia, découverte lors d’un voyage à Bruxelles, est un véritable coup de coeur pour Simon Mathieu et Eric Terlinden, les directeurs de la galerie, au point de bouleverser la programmation. L’artiste expose régulièrement en Belgique, vit et travaille près de Bruxelles. Elle propose une oeuvre abstraite et ludique où les rapports entre les formes et les couleurs sont explorés, décortiqués. «Mon travail sur la couleur est une réflexion sur les effets visuels », une réflexion que l’artiste mène sur des toiles, du bois et du bois marouflé, «j’aime les effets de matières, voir comment les différentes couches de couleur rendent sur la toile ou sur le bois

Effets et nuances

Depuis 1991, cette professeur de communication, diplômée de l’École nationale supérieure des arts visuels de la Cambre, inscrit sa peinture dans la ligne des idées unistes (1 928) initiées par Wladyslaw Strzeminski, un artiste polonais pour qui, «la couleur joue dans le corps du tableau comme l’air circule dans le corps humain», mais elle ne renie pas pour autant le figuratif, les portraits notamment auxquels elle s’adonne une fois par mois. Sur ses toiles les formes ou lignes s’interpénètrent comme les pièces d’un puzzle, «formes et couleurs s’imbriquent pour ne faire qu’un. Il n’y a pas de rapport de force dans mes toiles». Des toiles rigoureuses aux dessins préparés avec précision, «il y a une ligne définie, mais je me laisse porter ensuite, ce sont les couleurs qui décident !». Un travail soigné qui nous invite à découvrir des oeuvres ni suggestives, ni émotives, ni symboliques, au travers des nuances chromatiques et l’enlacement de lignes de couleur. La superposition des formes-masses donne l’effet d’une oeuvre changeante, vibrante, avec des transparences et des opacités, joue avec notre rétine à coup d’effets d’optique et on se laisse prendre au jeu. Un art abstrait donc mais loin d’être abscons ! Pour plus d’infos www.borabaden.com