Universités d’été du Chiffre

Les bienfaits de l’autre CVAE…

Les experts-comptables et commissaires aux comptes de la région viennent de tenir leurs traditionnelles Universités d’été début septembre à Vittel. Un rendez-vous sous le signe d’une nouvelle formule, plus ludique, sans pour autant occulter les préoccupations du moment et elles sont nombreuses.

402
Les experts-comptables et les commissaires aux comptes ont tenu leurs Universités d’été à Vittel début septembre.
Les experts-comptables et les commissaires aux comptes ont tenu leurs Universités d’été à Vittel début septembre.
Les experts-comptables et les commissaires aux comptes ont tenu leurs Universités d’été à Vittel début septembre.
Les experts-comptables et les commissaires aux comptes ont tenu leurs Universités d’été à Vittel début septembre.

CVAE pour Communication. Valeur ajoutée. Attractivité et Éthique. Ce n’est pas sans humour qu’Olivier Balestraci, le président de l’Ordre des experts-comptables de Lorraine brandit le sigle de feu la taxe professionnelle chère aux collectivités locales (beaucoup moins pour les entreprises) pour définir la nouvelle ligne de conduite qu’il souhaite donner au Chiffre lorrain durant sa mandature jusqu’en 2016. L’expert- comptable, messin d’adoption et Champenois d’origine, directeur de la région Est de KPMG, élu à la tête de la profession comptable en remplacement de François Petitjean, entend faire bouger les lignes. Prémices réalisées à l’occasion des traditionnelles Universités d’été des experts-comptables et commissaires aux comptes, les 5 et 6 septembre au Palais des Congrès de Vittel. Des Universités «nouvelle formule »… et pour cause. «Nous avons souhaité, avec Anne-Christine Frère, présidente de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Nancy et Anne-Laure Chevalier son homologue de Metz, intégrer à l’événement des moments plus conviviaux pour que ce rassemblement soit aussi l’occasion pour nos confrères de se divertir.» À côté des assemblées générales classiques du jeudi matin et des ateliers de formation bénéfiques du vendredi, les professionnels du Chiffre ont joué la carte «détente» toute l’après-midi du jeudi.

Nouvelle image

Golf, tennis, cyclisme et pour les moins sportifs, cuisine et oenologie étaient également au programme ! Des «ateliers» bien loin des préoccupations du moment, surtout de leurs clients entrepreneurs. De quoi surprendre certains, mais le tout a été réalisé dans le souci de véhiculer une nouvelle image d’une profession encore trop sujette aux stéréotypes et (à tort), jugée poussiéreuse. Les experts-comptables… des femmes et hommes comme les autres ! «Il nous faut donner une image plus positive, plus ouverte de nos professions», assure Olivier Balestraci. Pas nouveau comme message et toujours d’actualité, notamment auprès des jeunes générations, histoire de renouveler les troupes vieillissantes (pyramide des âges oblige). Si de nombreuses choses ont déjà été réalisées par ses prédécesseurs, du chemin reste à faire en la matière pour les nouveaux représentants du Chiffre. Tout comme au sujet de la défense de la profession et de ses clients entrepreneurs face à «des institutionnels et politiques qui ne sont pas en phase avec les réalités du terrain», renchérit Anne-Laure Chevalier. Un terrain, entrepreneurial principalement, où le Chiffre entend continuer à labourer dur en intensifiant notamment son dispositif d’accompagnement gratuit «Créer et accompagner» lancé l’an passé. Une nouvelle image à dessiner. Les premières touches viennent d’être données à Vittel. Reste à peaufiner le tableau.