Industrie

Solvay : l’aventure industrielle continue

Le groupe chimiste belge Solvay fête cette année ses cent cinquante ans. De son côté l’usine de Dombasle- sur-Meurthe, premier site hexagonal des frères Solvay, souffle ses cent quarante bougies. Une aventure industrielle de plus d’un siècle qui se poursuit avec des investissements massifs pour faire face à un marché de plus en plus concurrencé.

354
18 millions d’investissement pour le traitement des fumées des générateurs ont été investis par le groupe Solvay sur son site de Dombasle-sur-Meurthe qui vient de fêter ses cent quarante ans.
18 millions d’investissement pour le traitement des fumées des générateurs ont été investis par le groupe Solvay sur son site de Dombasle-sur-Meurthe qui vient de fêter ses cent quarante ans.
18 millions d’investissement pour le traitement des fumées des générateurs ont été investis par le groupe Solvay sur son site de Dombasle-sur-Meurthe qui vient de fêter ses cent quarante ans.
18 millions d’investissement pour le traitement des fumées des générateurs ont été investis par le groupe Solvay sur son site de Dombasle-sur-Meurthe qui vient de fêter ses cent quarante ans.

À Dombasle-sur-Meurthe pour les habitants, du moins pour les plus anciens, l’usine a toujours été là, elle fait partie du paysage et beaucoup plus pour certains. Normal, cela fait cent quarante ans que le groupe chimiste belge Solvay y est implanté. Le spécialiste de la fabrication de bicarbonate de soude a fêté dignement cet anniversaire le vendredi 13 septembre en fin d’après-midi au coeur du Casino Solvay à quelques encablures du site où la première soudière des frères Solvay s’est implantée en 1873. La plupart des personnalités locales et régionales avaient répondu à l’appel de cette commémoration d’une richesse industrielle indéniable. Cette «aventure industrielle», comme l’a défini Patrick Sivry, le directeur du site dombaslois, continue avec un nouvel investissement de dix-huit millions d’euros pour la mise en place d’une nouvelle unité de traitement des oxydes de soufre et de filtration des poussières issues des fumées des générateurs (GN).

Compétences, excellence et valorisation

Les deux lignes, dites SP1 et SP2, sont concernées par cette nouvelle installation. Les essais à vide viennent de se dérouler au début du mois et d’après le bulletin interne du site, le démarrage de la ligne GNSP 2 est prévue pour le mois prochain. Sa petite soeur devrait suivre en novembre. Dans un marché mondialisé où la concurrence est rude, le groupe Solvay (qui lui fête ses cent cinquante ans) a investi ces dix dernières années plus de cent millions d’euros sur ses différents sites dans le monde. À Dombasle comme dans les autres implantations hexagonales du groupe, à l’image des voisins jurassiens de Tavaux, le développement des compétences, l’excellence au niveau du process de production et la valorisation des produits demeurent les lignes directrices pour affronter sereinement l’avenir. 380 collaborateurs travaillent aujourd’hui sur le site dombaslois (avec un rythme de recrutement de dix à quinze personnes par an, sans parler des différentes entreprises sous-traitantes intervenant sur le site). Ils étaient près de trois mille salariés à une époque pas si lointaine… un autre temps révolu.